AccueilCollectivitésZoom - Sathonay-Camp : Le Pôle Régional de Gendarmerie en service !

Zoom - Sathonay-Camp : Le Pôle Régional de Gendarmerie en service !

2020 : c’est la fin prévue pour la réalisation complète de la ZAC de Castellane à Sathonay- Camp.

Collectivités Publié le ,

Une ZAC qui aura pour effet de doubler la population de la commune ! L’été dernier, les promoteurs des premiers programmes de logements ont été désignés. Au terme de la procédure, 650 nouveaux logements auront été construits. Les commercialisations en cours se font à un moyenne de 3 800 €/m2 (garage compris), et côté rythme de vente, « les promoteurs ne se plaignent pas » selon le maire, Pierre Abadie.

Mais ces 650 logements ne seront pas seuls sur cette ZAC de 32 ha, qui a pour emplacement le site de l’ancien 99e Régiment d’Infanterie (parti en 1997). En fait, la moitié du tènement est utilisé par le nouveau Pôle Régional de Gendarmerie dont les travaux avaient débuté en 2010 et qui sont maintenant achevés. Comme l’a rappelé le préfet de Région Jean-François Carenco lors d’une visite vendredi dernier, cette opération est le plus gros chantier de génie civil de France réalisé ces dernières années pour le compte du ministère de l’intérieur. Son coût ? 160 M€ ! Mais il devrait générer des économies de fonctionnement selon le préfet.

Ce nouveau site regroupera la brigade territoriale de Sathonay, le Peloton de Surveillance et d’Intervention de Gendarme-rie (PSIG) de Sathonay, les deux escadrons mobiles de Bron ainsi que l’Etat major, le service médical et le service auto. Le Pôle Départemental et Judiciaire de la caserne Delfosse à Lyon est conservé. Le site de Bron - ses 15 ha et ses bâtiments des années 60 – a été mis en vente par appel d’offres. Le résultat sera probablement connu à la fin de l’année, le préfet indiquant que l’Etat ne braderait pas son patrimoine.

42 bâtiments dont 422 logements et 30 000 m2 de locaux

Outre le regroupement permis par le nouveau Pôle, l’intérêt de l’opération de Sathonay réside aussi largement dans l’intégration par les gendarmes de locaux neufs et fonctionnels. Au total, 42 corps de bâtiments ont été construits dont 30_000 m2 de bureaux et de locaux de services (centre médical, gymnase, pôle alimentation, hôtellerie, archives, ateliers et armurerie) plus « 422 logements pour les gendarmes et leur famille, 100 studios pour les adjoints volontaires et les corps de soutien et 111 couchages pour les gendarmes mobiles en déplacement » précise le Lieutenant Pignier, du service des affaires immobilières. Le tout dans un univers extrêmement verdoyant, avec des bâtiments HQE et BBC (surcoût de 14 %).

Les gendarmes et les civils (qui eux, ne sont pas hébergés) présents sur le site seront 600. Avec les familles des gendarmes, le Pôle hébergera quelque 1 500 personnes.

La partie « logements et loisirs » et la partie « travail » sont séparées par une rue afin de permettre aux gendarmes de ne pas vivre complètement dans un univers professionnel. Les logements sont extérieurement très réussis. Ils sont en revanche très simples à l’intérieur. La zone où ils sont implantés est interdite aux voitures, ce qui en fait un véritable havre de paix. Par rapport à la tour de 12 étages qui abritaient les logements sur la caserne de Bron, les gendarmes passent réellement, en un pas, d’un siècle à un autre !

Le déménagement a quant à lui débuté lundi 30 juillet. Fin août, l’intégralité de l’Etat Major sera opérationnel sur place, a indiqué le général Hervé Duflot. Côté hébergement, il faudra un peu plus de temps mais tout devrait être terminé fin septembre.

Un troisième escadron mobile attendu

Les gendarmes devraient être très à l’aise en terme d’espace dans leurs nouveaux locaux. Mais, dans quelques temps, il leur faudra peut-être laisser un peu de place à de nouveaux collègues. Car le Préfet de Région a demandé l’octroi d’un 3e escadron et le gouvernement semble être disposé à lui répondre favorablement (ce qui appauvrira en contrepartie une autre région). « J’attends la confi rmation offi cielle » préciset- il, satisfait.

Quoi qu’il en soit, la vie de la commune change à partir de maintenant. Les commerces vont en profiter. L’école est en cours de réhabilitation et d’agrandissement. Et bien sûr, la suite de la ZAC prévoit sont lots d’équipements et de commerces. Reste à observer les effets sur l’encombrement des rues…

Alban Razia

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?