AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienYouStock débarque à Lyon et réinvente le stockage pour les particuliers

YouStock débarque à Lyon et réinvente le stockage pour les particuliers

Après un développement sur la Côte d’Azur et en région parisienne, la start-up niçoise YouStock débarque à Lyon avec son offre de stockage à la demande.
YouStock débarque à Lyon et réinvente le stockage pour les particuliers
DR - YouStock compte environ 1 300 clients pour un volume stocké de 12 000 m3.

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

A cause du prix élevé du mètre carré, de la réduction de la surface des logements, de l’absence de cave dans les nouveaux programmes, les citadins des grandes agglomérations manquent d’espace. Pour entreposer des objets dont ils n’ont pas un usage quotidien, ils peuvent avoir recours au garde-meubles ou au self-stockage.

"Ces solutions sont contraignantes car il faut se déplacer au box, gérer soi-même l’inventaire du stockage et 40 % du volume de l’espace est inutilisé", pointe du doigt Alexis Bouresche. C’est donc pour pallier les limites des services existants qu’il a co-fondé en 2015 YouStock et lancé le concept de stockage à la demande.

YouStock, quatre entrepôts en périphérie lyonnaise

"Notre offre est différenciante car nous proposons la récupération à domicile des objets, une livraison mensuelle gratuite et sous 48h jusqu’à 1 m3, un inventaire en ligne et une traçabilité des produits grâce à un QR code et des photos, une facturation au plus juste avec notre algorithme de calcul du volume réel des objets stockés…", énumère Alexis Bouresche qui précise que tous ces services sont digitalisés. Accessible à partir de 17€/mois/m3, l’offre a déjà séduit près de 1 300 clients à Monaco, dans les Alpes-Maritimes et à Paris pour environ 12 000 m3 stockés.

Pour délivrer son service à Lyon et dans le Rhône, YouStock, qui a recruté deux personnes, sous-traite à des partenaires la collecte et le transport jusqu’aux sites de stockage. "Nous avons 4 000 m2 d’entrepôts à Saint-Quentin-Fallavier, Caluire-et-Cuire, Saint-Laurent-de-Mûre et Meyzieu", précise le Pdg.

La start-up de 40 salariés et 3 M€ de chiffre d’affaires souhaite se développer dans toutes les métropoles françaises et en Europe dès l’an prochain.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?