AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienWorking in Lyon dépoussière le logement de fonction pour attirer les jeunes talents

Working in Lyon dépoussière le logement de fonction pour attirer les jeunes talents

Pour attirer les talents sur des métiers en tension, les entreprises peuvent faire appel à Working in Lyon. Cette toute nouvelle start-up recrute, salarie mais aussi loge ces jeunes cadres. Explications.
Working in Lyon dépoussière le logement de fonction pour attirer les jeunes talents
Working in Lyon - Charlotte Gris Meyrial

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Proposer un job et un logement en même temps : c’est le concept développé par Working in Lyon, start-up lyonnaise créée en août par Charlotte Gris Meyrial et Pierre Focant. Ce dernier a déjà éprouvé le concept à Bruxelles, un an et demi plus tôt. La capitale des Gaules n’a pas été choisie au hasard.

Elle répond à deux critères : l’immobilier y est en tension et certains secteurs d’emploi (numérique, marketing, métiers de la vente, etc.) également.

Working in Lyon, une solution pour trouver la perle rare ?

Concrètement, Working in Lyon est une société de prestation de services. Ses clients sont des entreprises qui cherchent à s’entourer de jeunes talents difficiles à attirer. Ceux-ci sont donc recrutés puis salariés par la start-up lyonnaise, qui leur propose également un logement.

Les jeunes actifs sont hébergés en coliving : dans une grande maison, ils disposent d’un espace privé (chambre et salle de bain) et peuvent profiter des parties communes et des prestations associées : "Salon, cuisine, home cinéma, abonnement Netflix, ménage", précise Charlotte Gris Meyrial.

Quels sont les avantages de ce concept pour les jeunes actifs concernés ? Tout d’abord, ils paient leur logement moins cher. "Nous prélevons, sur leur salaire, 350 à 400 euros pour un logement qui en vaut le double", explique la dirigeante. Le logement est considéré comme un avantage en nature.

Mais surtout, ce mode d’hébergement permet de vivre en plein centre-ville, de se déplacer sans voiture et de partager des moments avec d’autres jeunes actifs. Point important : "Les coliveurs d’une même maison ne travaillent pas dans la même société", assure Charlotte Gris Meyrial.

Aussi, si une entreprise cherche un deuxième profil en faisant appel aux services de Working in Lyon, il faudra acquérir un autre logement !

Une première maison pour Working in Lyon à l’été 2022

Pour l’heure, Working in Lyon est en passe d’acheter une maison de 500 m², située sur les quais du Rhône, dans le 7e arrondissement de Lyon. Celle-ci pourra accueillir jusqu’à onze coliveurs. La maison sera prête à l’été 2022. Les choses devraient s’accélérer rapidement, car Working in Lyon est soutenu financièrement par In’li Auvergne-Rhône-Alpes, filiale du groupe Action Logement.

Par ailleurs, la start-up a noué un partenariat avec Colocalyon, gestionnaire depuis 2018 de 525 chambres meublées "prêtes à vivre". Ce qui peut permettre de fournir un toit aux jeunes embauchés en attendant, par exemple, qu’une maison de coliving soit prête.

Généralement, "ces jeunes actifs vont rester deux ou trois ans dans ces coliving. Le temps, par exemple, d’épargner. Working in Lyon agit comme un tremplin. Ensuite, ils peuvent être directement embauchés par l’entreprise qui externalise ses services auprès de nous, raconte Charlotte Gris Meyrial. De son côté, le jeune va récupérer son plein salaire".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?