Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Festival Saoû chante Mozart / Mozart en Drôme provençale

le - - Musique

Festival Saoû chante Mozart / Mozart en  Drôme provençale
© Festival Saoû chante Mozart - Saoû, place des cagnards

Le festival Saoû chante Mozart débute le 30 juin pour plus de trois semaines de concerts en Drôme provençale, avec des têtes d'affiches comme Renaud Capuçon, des formations musicales de grande renommée, dans des lieux enchanteurs entre nature et patrimoine.

Fondé en 1989 par le journaliste Henry Fuoc RMC, L'Express), l'évènement trentenaire cette année, a été qualifié dès ses débuts de festival "Mozart sans cravate". Un Mozart, dont l'image avait été dépoussiérée et popularisée, s'il en était besoin, par l'excellent Amadeus de Milos Forman, en 1984.

Curieusement, il n'existait pas en France de festival dédié au "divin" compositeur. Henry Fuoc a donc eu l'idée de créer cet évènement dans le village drômois, berceau de sa famille depuis quatre siècles. Le succès a été immédiat. Le budget du festival a dû être doublé dès la deuxième année. Certes ce n'est pas le festival international de Salzburg, qui a lieu chaque année en août dans la ville natale du musicien autrichien, mais Saoû est une manifestation au charme unique, ancrée dans son territoire entre fleuve Rhône et Drôme provençale, avec ce que cela comporte d'atmosphère bucolique, d'après-midis à l'ombre des platanes, de douces soirées mozartiennes dans les églises et les cours des châteaux. Mais aussi de nourritures plus "terrestres" avec les produits locaux.

Le directeur artistique actuel de Saoû, Philippe Bernold, flûtiste et chef d'orchestre capé et multi récompensé, est un fidèle parmi les fidèles, puisqu'il a donné pas moins de 64 concerts, et répondit présent lors des 30 éditions. Il sera de "service" sur nombre de concerts de la programmation 2019 pour le plus grand bonheur des auditeurs, tantôt à la flûte tantôt à la direction d'orchestre. Avec un nouveau président, Jacques Labarsouque, et une équipe renforcée, notamment avec Jean Delescluse pour le développement, Saoû chante Mozart peut compter sur un auto financement de bon niveau de 150 000€ (70 000 billetterie, 80 000 mécénat) contre 110 000 € de subventions des collectivités locales.

Saoû, place des cagnards (© Festival de Saoû)

Du château de Grignan à celui de Suze-la-Rousse en passant par le théâtre de Verdure de Dieulefit ou le village de Saoû, Mozart sera partout présent dans les oreilles des Drômois, petits et grands, pour tous les publics, puisqu'une attention particulière est portée à l'accès en "tarif solidaire" (7,50€ pour les -26 ans) et pour les publics "empêchés".

Sur le plan artistique, on va frôler les étoiles : "Moi-même je le tiens pour ce que j'ai encore fait de mieux dans ma vie." relate Philippe Bernold, "Ainsi Mozart, dans une lettre d'avril 1784 adressée à son père, jugeait-il de son quintette pour hautbois, clarinette, basson, cor et piano. Qui ne sentirait là, à travers ce témoignage, l'estime et l'affection que vouait le prodige autrichien aux instruments à vent qui seront à l'honneur cette année ?"

Philippe Bernold sera au coeur de cette soirée désormais traditionnelle "Bernold and friends" qui promet de jolis moments, notamment avec ce fameux quintette KV452 (dimanche 14 juillet, Saoû, chateau d'Eurre).

La star des violonistes, le Chambérien Renaud Capuçon reviendra, pour le concert d'ouverture à Montélimar (dimanche 30 juin, Collégiale Sainte-Croix,18h) dans un programme dédié aux sonates (Mozart et Straus) avec le pianiste Guillaum Bellom.

Suze-la-Rousse, le soir (© Festival Saoû)

Michel Portal, que l'on connaît, entre autres, pour son jazz, dont il est l'un des plus grands compositeurs français, vient pour une soirée symphonique clarinette et soprano, avec la chanteuse Isabelle Fallot, et l'orchestre symphonique de l'opéra de Toulon Provence Méditerranée, qui sera dirigé par Philippe Bernold.

Avec Mozart...dans la forêt (© Festival Saoû chante Mozart)

Un grand comédien sera également de la partie. Didier Sandre, pensionnaire de la Comédie française, viendra tenir le rôle de récitant dans La Belle Maguelone, dans une soirée musique et poésie, avec un baryton, Thomas Dolié, et une pianiste, Anne Le Bozec. Le tout autour des quinze mélodies de Brahms, contant la fondation légendaire de la cathédrale de Maguelone (11 juillet, Mirmande, église Sainte-Foy).

Les Lyonnais de l'ensemble Concert de l'Hostel Dieu dirigés par Franck-Emmaniuel Comte seront à Etoile-sur-Rhône (ça ne s'invente pas!) à quelques kilomètres au sud de Valence, pour une soirée Vivaldi et Mozart à voix basse, dans un programme écrit pour la voix de Castrat. Bien d'autres délices pour nos oreilles sont à découvrir dans la programmation 2019 de Saoû chante Mozart.

L'intégralité du progamme sur www.saouchantemozart.com.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer