Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Warning rachète Euromatic et cible l'Europe

le - - Entreprise de la semaine

Warning rachète Euromatic et cible l'Europe
DR - Warning dispose d'une flotte de 1 500 véhicules.

Le groupe lyonnais de transport et de logistique a fait l'acquisition cet été de la filiale de Geodis. Cette croissance externe lui permet d'atteindre une taille critique sur les marchés du transport urgent et de la distribution à forte valeur ajoutée.

« L'acquisition d'Euromatic densifie notre réseau pour mieux faire face à la concurrence et nous apporte 85 M€ de chiffre d'affaires supplémentaire. Cette année, nous visons donc 145 M€ de chiffre d'affaires et d'ici 2-3 ans nous voulons atteindre la barre des 200 M€ », affirme Quentin Bonnac, directeur général de Warning. Avec cette opération, réalisée pendant l'été, le groupe de Tassin-la-Demi-Lune accueille 570 nouveaux collaborateurs, renforce son maillage du territoire, augmente sa flotte de véhicules et sa surface de stockage. Aujourd'hui, Warning emploie ainsi 1 900 personnes, possède un réseau de 21 agences en propre et 12 agences partenaires, dispose de 1 500 véhicules et de plus de 120 000 m2 de surfaces logistiques pour intervenir dans plusieurs métiers.

« Nous avons quatre pôles d'activité : la livraison dédiée pour les marchés de la distribution et de l'approvisionnement professionnel avec Warning Précision, la livraison à domicile pour les enseignes de la grande distribution alimentaire et du e-commerce avec Warning Proximité, le transport urgent avec Warning Agilité, et la distribution à forte valeur ajoutée avec Warning High-Tech », détaille le directeur général. Si le groupe existe depuis 1993, cette offre de services a été mise en place à partir de la fin des années 2000. « Warning, créé par mon père Eric Bonnac, était à l'origine un commissionnaire de transport. En 2008, nous réalisions 12 M€ de chiffre d'affaires, mais la crise nous a incités à revoir notre positionnement pour proposer de la location de véhicules avec chauffeur », explique Quentin Bonnac.

En trois ans, le groupe change de métier et se développe dans la distribution de pièces de rechange automobiles pour les grossistes, les concessionnaires et les constructeurs ainsi que dans la livraison à domicile. Pour le vitrage automobile, les pneumatiques et les pièces de rechange, Warning Précision travaille avec le groupe Saint-Gobain, PSA, Renault, Volkswagen… et assure des approvisionnements à forte fréquence. « La reprise en 2014 de Paris Express Services a renforcé cette activité », ajoute le directeur. Dans le secteur de la livraison à domicile, Monoprix, Carrefour, Leclerc font appel à Warning Proximité pour des livraisons après passage en caisse ou pour leurs activités de e-commerce. « En juin, nous avons signé un partenariat avec Amazon sur la région lyonnaise qui devrait s'étendre ce mois-ci à la région parisienne », se félicite Quentin Bonnac. Sur ces métiers de la Précision et de la Proximité, 850 salariés de Warning sont directement présents chez les clients.

La distribution à forte valeur ajoutée est une compétence plus récente. « Le rachat en 2017 de la société NRJ nous a ouvert les portes du transport et de la logistique de matériels de haute technologie », confirme le directeur. Un créneau que l'acquisition d'Euromatic vient conforter.

Quentin Bonnac, directeur général de Warning : « L'international en ligne de mire »

Pouvez-vous nous détailler votre activité de distribution à forte valeur ajoutée ?

Avec le rachat de NRJ, nous avons développé notre offre de prestations associées au transport. En plus de la livraison, nous intégrons des services de gestion de stock, assemblage, configuration, paramétrage, installation… de matériels informatiques, bureautiques et de reprographie. Euromatic optimise et complète cette offre de distribution spécialisée.

Comment avez-vous financé cette dernière acquisition ?

Nous avons racheté Euromatic sans procéder à une augmentation de capital. Nous ne communiquons pas sur le montant de l'opération. Le groupe Warning reste détenu majoritairement par la famille Bonnac. Il y a 3 ans, CM-CIC Investissement est entré au capital à hauteur de 3,4 M€.

Le groupe n'est pas présent à l'international. Cela pourrait-il changer ?

En effet, nous avons la volonté de nous tourner vers l'international, en ciblant en priorité les pays voisins comme l'Espagne, le Portugal, le Benelux. Si nous choisissons d'opérer par croissance externe, ce projet ne se concrétisera pas avant au moins 3 ans. En croissance organique, le projet pourrait aboutir plus rapidement. Concernant les acquisitions, nous sommes attentifs aux opportunités pour continuer de nous renforcer sur nos 4 métiers.

Comment traitez-vous la question environnementale ?

Nous souhaitons développer une flotte roulant au GNV, à l'électricité voire à l'hydrogène d'ici 2-3 ans pour nos activités dans les villes.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer