AccueilCultureSpectacle vivantVoyage au pays des monstres et des merveilles

Voyage au pays des monstres et des merveilles

Alors que la danse revient en force aux Nuits de Fourvière (voir dans le prochain numéro), après un passage à vide l'année dernière, le théâtre n'est pas en reste qui accueille pas moins de sept productions qui mettent l'eau à la bouche dont un volet « théâtre fantastique » particulièrement alléchant.
Voyage au pays des monstres et des merveilles
Jason Stang - Jabberwocky par the Old Trout Puppet Workshop

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Ce sera l'occasion de se promener dans les pensées du docteur Frankenstein, de l'ami Edgar Allan Poe ou celles de l'éminent Charles Dickens, sans oublier celles particulièrement tortueuses de Lewis Carroll et son mémorable poème Jabberwocky.

C'est d'ailleurs lui qui ouvre les festivités avec The old Trout Puppet workshop, une compagnie canadienne déjà accueillie aux Nuits en 2014 qui s'empare des marionnettes comme seule elle sait le faire et prend comme point de départ ce poème pour élaborer une enquête follement surréaliste. A l'aide de décors et de personnages en 2D finement superposés, elle crée des marionnettes inspirées des théâtres en papier très en vogue à l'époque de Lewis Carroll et invente un monde complètement délirant, à l'image du poème, l'un des exemples les plus connus de transformation de la langue en (presque) non-sens.

Marionnettes encore avec Jan Christoph Gockel et Michael Pietsch qui se sont lancés dans une adaptation (très) personnelle du Frankenstein de Mary Shelley. En effet, ils proposent de transformer la scène en un immense laboratoire et de construire une créature gigantesque composée des objets de récupération, de souvenirs précédemment collectés comme la montre de la grand-mère du metteur en scène allemand, récupérée après sa mort à 100 ans qui constitue la première pièce de cette marionnette de plus de 6 mètres de haut.

Tandis que les désormais fidèles Comp. Marius reviennent en première française avec L'Ami commun, une adaptation fleuve du dernier roman de l'écrivain anglais Charles Dickens, à découvrir dans le cadre enchanteur de la cour du Lycée Saint-Just. Un lieu tout aussi idéal pour La Chute de la Maison, un spectacle de Jeanne Candel et Samuel Achache avec les jeunes comédien.nes du dispositif Talents Adami créé pour le dernier festival d'automne.

Théâtre de la Renaissance, Jabberwocky, 16 au 19 juin, www.nuitsdefourviere.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?