Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Volvo XC60 B4 micro-hybride : modernité sur toute la ligne

le - - Automobile

Volvo XC60 B4 micro-hybride : modernité sur toute la ligne

Inutile pour assurer les petits trajets citadins, le diesel a néanmoins encore son mot à dire pour mouvoir les belles autos qui roulent beaucoup. Et Volvo, comme d'autres, le met à la page avec un nouveau B4 micro-hybride de 197 chevaux qui anime désormais son SUV cossu XC60.

Outre les modèles tout électrique, hybrides et hybrides rechargeables que l'on connaît déjà bien, les constructeurs automobiles comptent autant sur les nouveaux moteurs micro-hybrides pour respecter l'obligation de diminuer drastiquement les émissions de CO2 de leur production. Comme les autres spécialistes du « Premium », Volvo s'inscrit en pionnier dans cette évolution. Et parallèlement à son prochain SUV XC40, bientôt converti au tout électrique, et son système hybride rechargeable T8 Twin Engine qui a pas mal essaimé sur ses modèles, le constructeur suédois vient de doter ses grands SUV, XC90 haut de gamme et XC60 intermédiaire, de nouveaux propulseurs électrifiés essence et diesel, dits micro-hybrides.

Appelée à se répandre dans toutes les marques, cette technologie associe un moteur électrique, une batterie 48 volts et un convertisseur, à un moteur thermique. Comme sur les hybrides et les électriques, l'énergie récupérée au cours des freinages est stockée dans une batterie (en l'occurrence, une lithium-ion de 48 volts logée en dessous du coffre), puis utilisée pour assister le moteur thermique à l'allumage, au démarrage et durant les accélérations. Sans bien sûr fournir un apport de puissance aussi conséquent que les autres technologies, puisqu'il est ici de l'ordre de 14 ch (10 kW).

Toutefois, Volvo indique que sa micro-hybridation, apanage des XC90 et XC60 à transmission intégrale, permet d'économiser jusqu'à 15 % de carburant, tout en réduisant aussi les émissions de CO2.

Le XC90 reçoit donc désormais en accès de gamme le nouveau bloc B5 micro-hybride, composé d'un 4 cylindres 2 litres diesel à double turbo (haute et basse pression) libérant 235 ch, avec des rejets de CO2 de 151 g/km et une consommation mixte normalisée de 5,8 l./100.

Si la motorisation B5 a également été installée sur le XC60, ce dernier reçoit aussi un autre bloc électrifié, le B4, de cylindrée et technologie comparables, mais dont la puissance a été ramenée à 190 ch, réduisant émissions (142 g/km), et consommation normalisée (5,6 l./100), l'écart de 170 kg entre les deux SUV à son bénéfice contribuant aussi à ces résultats.

Seconde meilleure vente de Volvo cette année après son cadet XC40, le XC60 ne propose pas moins de sept motorisations, essence et diesel, essence et diesel micro-hybride et T8 Twin Engine hybride rechargeable. Et pour mémoire, quatre finitions, Momentum, R-Design d'inspiration sportive, Inscription et Inscription Luxe ponctuent cette gamme richement pourvue d'emblée.

Alors, quelles sensations de conduite au volant du XC60 B4 micro-hybride ? Au delà de son timbre assez aigrelet, assez perceptible quoiqu'assez doux, puissance et réactivité sont au rendez-vous, bien distribuées par l'excellent travail de la boîte auto Geartronic à 8 rapports. Si l'apport du système micro-hybride n'est pas vraiment tangible dans la conduite, la direction, douce mais précise en mode normal et légèrement plus ferme en mode Sport, rend le XC60 aisé à mouvoir dans la circulation, et s'accorde à merveille avec le comportement bien prévisible du châssis. Y compris sur de petites routes tortueuses. Et les 8 l./100 obtenus sur ce terrain, et donc améliorables, plaident au final pour cette solution bien adaptée aux grands rouleurs, malgré un discours ambiant anti-diesel qui n'a cependant pas cours dans le reste de l'Europe.

S'échangeant entre 51 230 et 63 630 €, le XC60 B4 micro-hybride se positionne dans le milieu tarifaire d'une vaste gamme de 32 versions. Cette traduction concrète de son statut très premium situe aussi ce SUV cossu à la pointe d'une modernité bien tangible à l'usage. Notamment au travers de ses multiples et salutaires dispositifs sécuritaires multi-genres, qui deviennent intrusifs sitôt qu'on bouscule l'auto de trop. Le prix d'une sécurité globale privilégiée.

Sécurité et préservation de l'environnement sont les deux lignes de conduite emblématiques de Volvo. Avec l'ambition affichée que ses voitures, voulues sûres, ne provoqueront plus de décès à l'horizon 2020 ; nous y sommes ! Par ailleurs, chacun de ses modèles sont désormais proposés en micro-hybride, hybride rechargeable ou électrique. Et en 2025, 50 % de ses modèles seront électriques.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer