AccueilAutomobileVolvo V 40 et Cross Country : un coup de jeune

Volvo V 40 et Cross Country : un coup de jeune

Volvo V 40 et Cross Country : un coup de jeune
DR

Art de vivreAutomobile Publié le ,

Les modifications se limitent essentiellement à la face avant avec une calandre redessinée et surtout une nouvelle signature lumineuse identique à celle du grand frère XC 90 avec la thématique du « marteau de Thor », ce dieu nordique de la foudre et du tonnerre qui protège l’univers de ses ennemis. Un à-propos opportun puisque Volvo s’engage dans une campagne de sécurité visant à ce qu’il n’y ait aucun mort ou blessé grave à bord d’un véhicule de la marque à l’horizon 2020.
Toujours longues de 4,37 m, ces Volvo 2017, 5 places, 5 portes, accueillent au passage deux nouvelles teintes de bleu (Amazon et Denim) complétant huit jantes de 16 à 19 pouces. La gamme V 40 s’articule autour de cinq niveaux d’équipement, dont deux nouveaux issus du XC 90 : Inscription et Inscription Luxe complétant les traditionnels Kinetic, Momentum et R-Design. Le V 40 Cross Country se contente, pour sa part, de trois niveaux tournés vers l’aventure avec un look baroudeur : diffuseur arrière, double sortie d’échappement, coques de rétroviseurs argentés, bas de caisse spécifiques…

Premières voitures au monde à être équipées d’un airbag piéton

Toutes les versions reçoivent en série le système City Safety avec freinage automatique jusqu’à 50 km/h, correcteur électronique de trajectoire ESC, indicateur de pression des pneumatiques et limiteur de vitesse. Ces V 40 deviennent également les premières voitures au monde à être équipées d’un airbag piéton.
Les designers ont aussi introduit de nouvelles possibilités de décoration intérieure améliorant la sellerie deux tons et proposant des incrustations en aluminium. L’écran de 7 pouces devient un centre multimédia donnant accès à la navigation ainsi qu’à de multiples applications : radio, météo, restaurants, affichage ou lecture vocale des SMS, stationnement à distance, en plus des services de secours ou d’assistance.
Bien qu’il ait abandonné son 5 cylindres sur cette gamme, Volvo propose néanmoins des motorisations maison particulièrement performantes. En essence, la gamme démarre avec le T2 turbo de 122 ch, précédant le T3 de 150 ch (5,5 l de consommation pour 127 g de CO2), puis les T5 de 180 ou 245 ch. En diesel, le D2 propose 120 ch en entrée de gamme, ne réclamant que 3,2 litres de gazole avec des rejets de CO2 pouvant tomber jusqu’à 82 g avec des jantes de 16 pouces. Les D3 et D4 disposent ensuite de 150 ou 190 ch en annonçant tous les deux une consommation normalisée de 3,8 litres de gazole avec 99 g de rejets.
Sans parvenir à ces résultats, un galop d’essai dans la grande région parisienne avec un V 40 de 150 ch nous a permis d’apprécier le punch, le silence et l’efficacité de ce moteur bien né, associé à une boîte auto Geartronic à 6 rapports que l’on peut également commander par impulsion et par palettes. Les accélérations sont au rendez-vous (8’’5 de 0 à 100) avec 210 km/h sur circuit mais surtout des reprises généreuses donnent pleine satisfaction au conducteur.

Michel Molame

Une progression régulière

Avec sa nouvelle gamme qui sera encore enrichie en septembre par l’arrivée de la berline et du break 90, puis en 2017 par le nouveau XC 60, Volvo n’a pas grand-chose à envier aux constructeurs premium qu’il talonne. D’autant plus que ses tarifs se révèlent nettement moins salés avec un premier V 40 essence à 24 340 € et un sommet de gamme à 47 090 € pour le T5 4 roues motrices de 245 ch (6’’3 de 0 à 100 et 240 au compteur). Après une progression de 10 % en 2015 avec 15 000 immatriculations, Volvo a encore accéléré cette année puisque sa progression dépasse les 21 % pour les cinq premiers mois. Les gammes XC 60 et XC 40 se tiennent dans un mouchoir avec plus de 2 000 ventes chacune, tandis que le XC 90 garde l’étonnante cadence qu’on lui connait depuis son lancement.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?