Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Auto / Volvo S60 Twin Engine : une ligne, du punch et de la sobriété

le - - Automobile

Auto / Volvo S60 Twin Engine : une ligne, du punch et de la sobriété

Nouvelle berline 4 portes de Volvo, la S60 est le pendant du récent break V60. Alternative aux « premium » germaniques, cette gracieuse scandinave « classe » est chez nous uniquement proposée en hybride rechargeable.

La nouvelle S60 achève le renouvellement complet de la gamme Volvo, amorcé en 2014 à la suite de son intégration dans le groupe chinois Geely. Une opération bénéfique pour le constructeur suédois qui bat, depuis, tous ses records commerciaux. Ce modèle illustre aussi l'expansion de la marque à l'international, en inaugurant une usine basée en Caroline du Sud (USA), quand son pendant break V60 reste fabriqué à Gand, en Belgique.

Néanmoins, la S60 (avec le S de « sedan », qui désigne les berlines dans les pays anglo-saxons) a aussi une carte à jouer en Europe, car sa carrosserie statutaire, avec coffre apparent au lieu d'un hayon, reste prisée dans l'étroit marché des routières allemandes, Audi A4, BMW Série 3, ou Mercedes C, toutes également déclinées en break.

Dans ce contexte, la S60 argumente d'abord sur sa ligne, gracieuse et « revisitée » en profondeur sur sa moitié postérieure. Mais aussi par sa technologie hybride rechargeable T8 Twin Engine, seule motorisation installée dans ce modèle, alors que la V60 propose une large palette de propulseurs essence et diesel. Dans le détail, la S60 associe un 4 cylindres 2 litres essence turbo de 303 ch à un moteur électrique de 87 ch implanté sur l'essieu arrière, soit 390 ch en tout. Cet ensemble à transmission intégrale est épaulé par une boite auto Geartronic à 8 rapports.

S'appuyant sur les équipements de la V60, la S60 propose trois finitions : R-Design au look sportif (59 750 €), Inscription plus bourgeoise (59 900 €) et Inscription Luxe carrément raffinée, comme l'illustre son prix de 65 000 €. S'y ajoute aussi une version plus radicalement sportive Polestar Engineered, à 67 600 €. Un peu plus puissante (318 + 87 ch, soit 405 ch en tout), son châssis s'avère surtout bien plus affûté, avec amortisseurs réglables Öhlins et barres anti-rapprochement à l'avant, freins Brembo à l'avant avec 4 étriers de frein dorés, et double sortie d'échappement. À bord, les ceintures sont jaunes, et le système audio signé Harman Kardon.

Une panoplie sécuritaire qui fait référence

Ces quatre versions (comme les exécutions Business dédiées aux flottes) ont en commun toute la panoplie sécuritaire Volvo qui fait référence, City Safety (détection des véhicules, piétons, cyclistes et grands animaux avec freinage automatique), protection anti-sortie de route et l'on en passe. Les équipements de confort et de connectivité, comme la présentation intérieure, sont bien sûr à l'unisson.

Au volant, sitôt qu'on démarre, pied léger de préférence, la S60 avance en silence, par la seule force électrique, et que l'on peut conserver entre 25 et 45 km selon l'usage, avec le mode de conduite Pure. En mode Hybride, le moteur thermique entre lentement dans la danse, parfois imperceptiblement. Car la mécanique s'avère silencieuse en zone urbaine, et toujours discrète sur les tracés plus rapides. Dans les reprises, l'appui électrique reste très tangible, en ville bien sûr, mais aussi sur la route.

Le mode Power, quant à lui, fait « parler la poudre », libérant les 390 ch dont la puissance s'équilibre harmonieusement entre les forces motrices d'origine thermique et électrique, en passant si nécessaire au sol par les 4 roues.

Guidée par une direction exemplaire, la S60 s'inscrit dans l'exacte trajectoire voulue, dans un agrément de conduite évident, qu'accompagnent un bon confort de suspension et une remarquable filtration des vibrations. Et après avoir longtemps roulé à 70 km/h sur une voie rapide, notre Volvo accrochait un valeureux 5,1 l./100.

Et la Polestar et ses 405 ch ? Très semblable aux autres S60 dans son ressenti de conduite à rythme décontracté, cette version d'esthète gagne une agilité diabolique en montagne, après avoir finement réglé le tarage des amortisseurs. Alors nettement plus incisif, le châssis transfigure la Polestar en sportive bon teint. Et tout en profitant - raisonnablement - de sa cavalerie, on obtient un score fort correct de 9,7 l./100, voire moins en observant l'éco-conduite.

À l'instar des constructeurs de voitures électriques, Volvo a noué des partenariats avec deux prestataires de service reconnus : ChargeGuru et ZePlug, pour réaliser l'installation d'une borne de recharge privée et gérer les démarches administratives préalables à toute implantation en copropriété.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer