AccueilVie juridiqueDroitViolences faites aux femmes : coordonner les actions

Violences faites aux femmes : coordonner les actions

Violences faites aux femmes : coordonner les actions
© Michel Godet 2019 - Sylvie Moisson, Procureure Générale près la Cour d'appel de Lyon (Photo d'archive)

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Très investie sur le sujet, la responsable du parquet lyonnais a pu rassembler lors cette journée de travail plus de 120 personnes, magistrats, fonctionnaires de justice, service de gendarmerie et de police, acteurs du monde de la santé et autres associations d'aide aux victimes de violences conjugales.

Une table ronde qui s'inscrit dans un contexte national qui recense à ce jour 138 féminicides et un bon de 6 % en deux ans de faits délictuels, soit 3 000 cas de violences conjugales (dossiers traités par les cinq parquets du ressort).

« Si aujourd'hui nous avons tous les outils nécessaires de lutte contre les violences faites aux femmes, il y a lieu maintenant de vivifier le partenariat entre les divers acteurs, de le coordonner afin que les actions soient moins isolées et plus efficientes. Chacun sur la chaîne de traitement de ces violences, depuis la détection de la personne battue, en passant par l'accueil, la prise en charge associative jusqu'aux actions judiciaires (protection de la femme, éviction du conjoint violent…) devant permettre une meilleure prise en charge et une meilleure protection des victimes" a déclaré la procureure générale. A ce jour, seule une femme sur cinq dépose plainte avec en filigrane la problématique persistante du repérage des victimes.

Cette table ronde faisait écho aux réflexions nationales issues du Grenelle contre les violences conjugales qui s'est terminé le 25 novembre. Sylvie Moisson a annoncé sa volonté de réitérer cette initiative dès l'année prochaine.

Autour de Sylvie Moisson, procureure générale, notons la présence de Fabienne Bonnet, chef du Service d'Accès au droit et à la justice et de l'Aide aux Victimes (SADJAV), Ernestine Ronai, membre du Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes (ancienne coordinatrice nationale “violences faites aux femmes” de la MIPROF, responsable de l'observatoire départemental de Seine-Saint-Denis des violences envers les femmes), Nathalie Prieto, Psychiatre référent national , membre de la cellule d'urgence médico-psychologique du SAMU et du groupement hospitalier Edouard-Herriot de Lyon

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?