Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Vins du Roussillon : cap sur l'Asie !

le - - Dossiers

Vins du Roussillon : cap sur l'Asie !
Les vignes en terrasse au-dessus de Collioure

Il y a encore quelques années, on connaissait du Roussillon ses vins doux, banyuls, rivesaltes et les jolies cuvées de Collioure. Cet extrême-sud de la France, département des Pyrénées-Orientales, amphithéâtre de montagnes, de garrigues et de plaines, limité à l'est par la Méditerranée, est le vignoble le plus étendu de France et s'affirme désormais parmi les régions viticoles les plus dynamiques. Faisant fi des contrastes géographiques et climatiques, les 20 904 ha de vignes s'échinent à pousser, modelées, pour majorité, en d'étroites et abruptes terrasses. Ces terres de vins rouges, en majorité AOP Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages, offrent une palette de cépages, syrah, mourvèdre et carignan en tête. Au-delà de l'ADN catalan commun, les millésimes montrent des profils très variés, très appréciés en Chine…

Emmenez-nous au cœur des vignes du Roussillon…

Le vignoble offre une majorité d'AOP secs et des vins doux naturels. Il borde la Méditerranée jusqu'à la frontière espagnole. Il ne représente que 2 % de la production française mais avec une qualité aujourd'hui reconnue. À Collioure, les vignes plantées en terrasse offrent l'une des plus belles vues sur le vignoble car elles semblent tout droit plonger dans la mer. C'est de toute beauté !

La multiplicité des cépages offre une large palette de vins…

Oui, le vignoble compte 25 cépages et des terroirs variés qui offrent un nuancier de bouquets, de couleurs et d'éclats dans les verres. Nous comptons 14 AOP et 3 IGP. Du Collioure aux Banyuls, aux Côtes du Roussillon, aux Rivesaltes, en passant par les IGP Côtes Catalanes Maury et Rancio… Je ne peux tous les citer mais, ce qui est sûr, c'est qu'il faut les déguster ! Pour les années à venir, nous visons la certification « Haute Valeur Environnementale » et nous encourageons les vignobles qui se convertissent au bio.

Quelle est la tendance de marché des vins du Roussillon ?

Les ventes résistent en 2017 malgré une faible récolte en 2016. Au total, 75 millions de cols vendus dont 87 % en France et 13 % à l'étranger, la Chine en tête, suivie de près par les USA. Nous avons pour but d'atteindre 25 % à l'export dans 5 ans.

Vos actions pour développer l'exportation ?

Le réseau RECEVIN a choisi son domicile annuel, pour la première fois, dans une ville française. En 2019, c'est Perpignan la Catalane qui va vivre une année riche en évènements et rayonnement mondial des vins, de la gastronomie et du tourisme en Roussillon. Le CIVR accueille, chaque semaine, des sommeliers venus du monde entier pour découvrir le vignoble et déguster les vins. Notre service interne, dédié à l'export, se rend régulièrement en Asie avec des groupes de vignerons du Roussillon pour faire connaître nos millésimes.

La Chine est un marché leader. Visez-vous l'Asie plus particulièrement ?

Oui, nous mettons un point d'honneur à valoriser nos vins dans les pays asiatiques. Le Languedoc-Roussillon est la deuxième région exportatrice de vins en Chine, derrière Bordeaux, une nouvelle plutôt réjouissante ! En 5 ans, nous y avons multiplié nos volumes et nos valeurs par 3. Nous nous attachons à développer un fort pouvoir d'achat en Asie avec une consommation tendant à augmenter en Corée du Sud et au Japon.

Quelles sont les actions du CIVR en région lyonnaise ?

Nous avons organisé, fin 2017, une grande dégustation avec les sommeliers lyonnais sur les vieux millésimes de vins doux naturels. Bien sûr, nos vignerons indépendants du Roussillon sont présents sur les prochains salons de la Halle Tony Garnier et Eurexpo.

Domaine Piétri-Géraud :au féminin de la vigne au vin

Les 20 hectares de vignobles abrupts s'accrochent aux derniers maillons des Pyrénées, surplombant la Méditerranée. Depuis 35 ans, les femmes écrivent l'histoire du domaine Piétri-Géraud, la pioche à portée de main. Laetitia Piétri-Clara, 5e génération, connaît parfaitement cette terre ingrate où le cep intrépide s'est s'enraciné profondément. « Cette vigne de la côte Vermeille donne le meilleur d'elle-même mais, les rendements restent faibles avec 25 hl/ha. 70% des cépages sont des grenaches qui signent une AOP Collioure rouge, intense et épicée ». Habillées de rose, les cuvées sont gourmandes, drapées de blanc, elles sont charnues et finement boisées. L'AOP Banyuls s'illustre en un rouge chaleureux. La plaine du Roussillon, avec ses terres argilo-calcaires, offre un AOP Muscat de Rivesaltes long en bouche, avec une note de mimosa… 45 000 bouteilles sont vendues en moyenne. Construite dans les années 60, la cave de vinification a été entièrement rénovée mais les chais d'élevage, eux, restent traditionnels avec de vieux foudres, barriques et touries inondées de soleil. Vigneronne engagée, Laetitia élève ses vins avec une féminité authentique, jusqu'aux étiquettes botticellienne, art-déco, chics et graphiques. « Je fais partie de l'association Vinifilles. Des femmes fières d'être vigneronnes, adeptes du plaisir, de la richesse de notre métier, belles, rebelles, gourmandes, sociables et dynamiques ! ». Entière et militante, sans être obstinée, aguerrie et attentionnée, Laetitia soigne ce terroir unique de grands millésimes pour en puiser toute la richesse et la diversité.

Domaine Fontanel : audace et sagesse

Élodie et Matthieu ont repris le Domaine Fontanel, à Tautavel. A quatre mains, ils appliquent une agriculture réfléchie au cœur d'un terroir escarpé. Le duo catalan gère, depuis 2016, cette exploitation séculaire. Ingénieurs en agriculture, ils ont une solide expérience viti-vinicole et une formation d'œnologue. Matthieu veille les vignes, développe le merchandising et anime les salons ; Elodie est au caveau, contrôle la vinification, manage la communication. Il règne entre eux une belle synergie. Avec ses 20 ha, le vignoble produit jusqu'à 700 hl/an. La majorité des vignes est en coteau caillouteux où tout se fait à la force du poignet. Les cépages sont nombreux. En tête, la syrah, puis les grenache et mourvèdre, pour ne citer qu'eux. « Nous possédons une parcelle centenaire complantée d'une dizaine de raisins blancs, avec un enracinement profond, qui offre un Côtes du Roussillon ample et frais souligne Élodie. Au total,13 cuvées, avec une majorité de rouges intenses et un rare rancio sec. Les élevages longs, en cuves, en tonneaux ou en bouteilles, procurent des millésimes prêts à boire, avec un grand potentiel de garde. Le couple vient d'installer de nouvelles cuves inox pour une meilleure sélection parcellaire et de robustes barriques venant d'un grand cru bordelais qui promettent de jolies cuvées. Avec 40 000 bouteilles vendues en 2017, dont 60 % à l'étranger, (Benelux, Chine, USA), le CA est maintenu. Le binôme met un point d'honneur à respecter la vigne et le discernement de l'ancien propriétaire. La clientèle leur est restée fidèle et leur rayonnement à l'export est une priorité.

Domaine Sol Payré : pour une agriculture bio, en famille

Le domaine Sol Payré, à Elne, est promis à un bel avenir. La tribu, désormais réunie, est engagée dans la conversion bio. Le domaine centenaire s'étire sur les terres arides des Aspres jusqu'à la vallée de l'Agly. Les vignes courent les replats, les pentes douces et les coteaux abrupts travaillés avec la plus grande énergie. « Entre terroir argilo-calcaire au sud et granit, schiste et gneiss au nord, poussent nos 60 hectares de syrah, grenache, carignan et mourvèdre pour des cuvées aromatiques et équilibrées », explique Pascale, la mère. Deux générations travaillent en cœur au domaine. Le père, Jean-Claude, a su instiller sa passion. Bertrand est à la production, Margaux à la vente. Le vignoble produit essentiellement des AOP Côtes du Roussillon avec 85 % de rouges aux tanins ronds et soyeux, IGP Côtes Catalanes fruités, Muscat de Rivesaltes délicats et Rivesaltes hors d'âge de belle longueur que l'on terminera avec un petit sucre. Dans les cuves inox, la vinification se fait par éraflage avec de longues cuvaisons pour les rouges, un pressurage direct pour les blancs. « Nous réalisons 10 % de notre CA avec l'Europe du Nord, le reste sur le marché français avec un 200 000 bouteilles vendues », indique Bertrand. Désormais, les cuvées du domaine ont d'élégantes étiquettes gaufrées et pour majorité, les bouteilles ont les épaules douces et le col fin, à la bourguignonne. « Nous organisons des portes ouvertes, des soirées mets et vins, des pique-niques dans les vignes. Le vin, c'est aussi la convivialité, le partage », termine Margaux. Qu'on se le dise, la cinquième génération du domaine Sol Payré est bel et bien en marche !

Le Roussillon en chiffre

357 caves particulières

25 coopératives

Rendement moyen : 32,46 hl/ha

Production moyenne : 689 004 hl/an

Produit 80% des vins doux naturels en France

7,1 millions de cols vendus à l'export

CA à l'export : + 35 % en 5 ans

Source : CIVR 2017




Sarah FRANCO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer