AccueilSanté" Vingt femmes face au cancer du sein "

" Vingt femmes face au cancer du sein "

Pour raconter son histoire puis celles d'autres femmes face à leur maladie, Agnès Fontaine a écrit un livre, en collaboration avec le docteur Jean-Pierre Martin, le médecin oncologue qui l'a soignée d'un cancer du sein.
D.R.

Art de vivreSanté Publié le ,

« Le cancer du sein, c’est seulement deux mots, mais c’est toute une histoire. » Quand Agnès Fontaine apprend en 2002 qu’elle a un cancer du sein, elle préfère n’informer que l’aîné de ses quatre enfants qui a alors quinze ans, le plus jeune n’en a que quatre. Quand les traitements et les soins sont enfin terminés, elle décide de raconter sa maladie. Mais les mots ne sont pas faciles à prononcer, elle préfère les écrire et les assembler sous forme d’histoire autobiographique. « J’ai transcrit tous les détails de ce que j’avais vécu au travers du cancer, comme une petite romance, avec des chapitres parfois lourds comme ceux qui annoncent les mauvaises nouvelles. » Son livre, Souvent femme varie, est publié à compte d’auteur en 2007. Ses amis l’incitent alors à exploiter ses écrits en collaborant avec un médecin.
L’idée mûrit et Agnès Fontaine se tourne vers le docteur Jean-Pierre Martin, l’oncologue qui l’a soignée. Il est intéressé pour réaliser un ouvrage d’éducation thérapeutique, au travers d’anecdotes du quotidien de vingt-deux femmes qu’il a suivies durant leur maladie et qui, chacune, ont vécu l’aventure de leur cancer du sein à leur façon. Les 150 pages de ce livre de poche, édité chez Médicatrix, dressent ainsi une galerie de portraits de ces patientes qui ont affronté la même maladie par des chemins différents. « Chacune a son histoire. Le cancer du sein n’est jamais le même pour tous. C’est une maladie grave que l’on a tendance à banaliser car la guérison est en progression. » A partir des anecdotes évoquées par le docteur Martin, l’auteur imagine les personnages et leur invente une vie personnelle ou professionnelle. A l’instar de Zoé, une jeune femme libertine, qui a l ‘impression de s’être fait piéger par de faux espoirs à l’issue de sa dernière chimio.


Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?