AccueilEconomieEntreprise de la semaineVin et éco-responsabilité : la start-up lyonnaise Oé veut réintroduire le système de consigne

Vin et éco-responsabilité : la start-up lyonnaise Oé veut réintroduire le système de consigne

Oé, start-up lyonnaise commercialisant vins bios, végans et sans pesticides, a reçu le Prix de l'innovation environnementale 2021 de La Revue du Vin de France, pour avoir réintroduit la consigne dans l'univers du vin. C'est la cerise sur le gâteau pour une entreprise qui pousse très loin l'écoresponsabilité.
Vin et éco-responsabilité : la start-up lyonnaise Oé veut réintroduire le système de consigne
© DR - Thomas Lemasle, co-fondateur de la start-up Oé à Lyon.

EconomieEntreprise de la semaine Publié le ,

"Une bouteille lavée nous coûte deux à trois fois plus cher qu'une bouteille classique, mais elle permet d'économiser 33 % d'eau et 75 % d'énergie, une bouteille nettoyée peut être réemployée jusqu'à quinze fois", explique Thomas Lemasle, co-fondateur d'Oé.

Le consommateur se voit proposer d'échanger sa bouteille vide contre quelques pièces ou un bon d'achat.

Au-delà de cette initiative, Oé commercialise du vin, pas n'importe quel vin : "On aide surtout nos viticulteurs à respecter leurs engagements bio et zéro pesticide, on finance l'analyse des sols, on travaille avec des organismes de protection de la faune et de l'environnement comme la LPO, Biomède. Mésanges le jour et chauves-souris la nuit viennent se nourrir des petites chenilles, des petits insectes… Les coccinelles mangent des pucerons, elles font le travail des pesticides", explique Thomas Lemasle.

Traquer l'impact écologique dans tous les domaines

Thomas Lemasle (35 ans) et François-Xavier Henry (50 ans) ont co-fondé Oé il y a cinq ans. Ces deux-là ne sont pas nés dans le vin. Le premier est ingénieur des Arts et Métiers et le second est polytechnicien. "Le vin pèse 5% de l'agriculture en France, mais utilise 20% des pesticides, le raisin est le fruit qui utilise le plus de pesticides, affirme Thomas Lemasle […] Nous voulions répondre à cet enjeu avec Oé."

L'entreprise qui emploie aujourd'hui 14 salariés, est en pleine croissance. Oé compte à cette heure 250 points de vente en France, dont 55 dans la Métropole lyonnaise (oeforgood.com).

Oé traque l'impact écologique dans tous ses recoins, pas seulement sur le vin que l'on consomme, mais aussi sur la bouteille, les bouchons (liège forêts FSC européennes), l'étiquette, les colles, les encres, tous les cartons d'emballage…

"Il ne suffit pas de vendre un vin bio pour être éco responsable"

"Il ne suffit pas de vendre un vin bio pour être éco responsable, si la bouteille a été fabriquée en Pologne, importée par camions, et recyclée à des centaines de kilomètres des lieux de vente…L'effet et négatif. La consigne, c'est 80% de gaz à effet de serre en moins, 79% d'énergie en moins, comparée à une bouteille refondue dans des fours à 1800°C."

L'objectif de Oé en 2021, c'est de déployer la consigne partout où c'est possible et de travailler sur le zéro déchet, "éliminer tous les cartons, tous les scotchs, toutes les capsules...On sait travailler autrement." Oé approche les 200 000 bouteilles vendues en 2020.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?