AccueilEconomieVilleurbanne : la start-up Lyophitech va ouvrir un atelier de lyophilisation à Saint-Genis-Laval

Villeurbanne : la start-up Lyophitech va ouvrir un atelier de lyophilisation à Saint-Genis-Laval

Lauréat de l'appel à projet "autonomie et résilience" du programme France Relance, la start-up villeurbannaise investit près de 3 millions d'euros dans un atelier de lyophilisation à Saint-Genis-Laval.
Villeurbanne : la start-up Lyophitech va ouvrir un atelier de lyophilisation à Saint-Genis-Laval
DR - Avec sa technologie brevetée, Lyophitech cible l'agro-alimentaire et l'industrie pharmaceutique.

Economie Publié le ,

De Villeurbanne à Saint-Genis-Laval, Lyophitech continue à grandir. En collaboration avec l'Université Claude Bernard Lyon 1, plusieurs laboratoires dont le Lagepp, et l'incubateur Pulsalys, Lyophitech a mis au point une nouvelle technologie brevetée de lyophilisation dynamique.

L'accélération de la vitesse de séchage et la réduction des consommations énergétiques permettent de diminuer le coût d'application de la lyophilisation et d'améliorer la qualité du produit fini. Issu de 5 années de recherche, le procédé de séchage développé par Lyophitech est aujourd'hui opérationnel.

Un nouveau cap à franchir à Saint-Genis-Laval

La start-up, créée en 2017 par Jean Delaveau, s'apprête à franchir un nouveau cap en proposant des prestations de façonnage aux industriels. Un atelier, équipé à terme de 6 lyophilisateurs, entrera prochainement en activité à Saint-Genis-Laval.

L'entreprise cible d'abord le secteur agro-alimentaire avec les marchés des arômes et parfums, des colorants naturels et des compléments alimentaires, puis l'industrie pharmaceutique à partir de 2023. En 2025, Lyophitech qui aura la capacité de traiter des volumes de plus de 1 tonne/jour, projette 5 M€ de chiffre d'affaires et un effectif de 30 personnes.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?