AccueilEconomieServicesVilleurbanne : izyCardio développe une autre approche des soins de cardiologie

Villeurbanne : izyCardio développe une autre approche des soins de cardiologie

La start-up villeurbannaise izyCardio a levé 2 millions d'euros pour ouvrir de nouveaux centres CardioParc et renforcer ses services de santé numérique.
Villeurbanne : izyCardio développe une autre approche des soins de cardiologie
izyCardio - La start-up souhaite ouvrir 50 centres de cardiologie, dont une vingtaine en Auvergne-Rhône-Alpes.

EconomieServices Publié le ,

Le Syndicat National des Cardiologues indique qu’il faut plus de 3 mois pour obtenir un rendez-vous, voire de 6 mois à un an dans certains territoires. Ce délai peut entraîner des conséquences graves pour la santé avec des retards de diagnostic et des patients qui renoncent à consulter.

Pour assurer une prise en charge rapide et adaptée, izyCardio, créée en 2017 par le docteur Fadi Jamal, déploie un réseau de centres de cardiologie et des solutions digitales.

Trois centres à Villeurbanne, Bourgoin-Jallieu et Moirans

La start-up compte aujourd’hui trois centres CardioParc à Villeurbanne, Bourgoin-Jallieu et Moirans qui fédèrent 400 comptes de professionnels de santé et ont traité plus de 20 000 dossiers patients depuis avril 2019. Grâce à la délégation des tâches et aux outils numériques, un cardiologue peut doubler le nombre de patients reçus chaque jour.

Pour développer son modèle, izyCardio a clôturé une levée de fonds de 2 M€ auprès de 31 professionnels de santé et de la holding Orny de Jacques Mottard. Les fonds permettront d’ouvrir entre 40 et 50 centres CardioParc en zones péri-urbaines d’ici à 2024, dont une vingtaine en Auvergne-Rhône-Alpes. Une centaine de postes seront alors à pourvoir.

Des investissements sont également prévus pour intégrer l’intelligence artificielle dans le parcours de soins et pour proposer une offre de télé-expertise.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?