AccueilEconomieIndustrieVilleurbanne : EuroCave dévoile une stratégie ambitieuse

Villeurbanne : EuroCave dévoile une stratégie ambitieuse

Le groupe villeurbannais EuroCave, spécialiste de la conservation et du stockage du vin, prévoit de doubler sa capacité de production et son chiffre d’affaires.
Villeurbanne : EuroCave dévoile une stratégie ambitieuse
DR - La cave à vins est un objet qui trône désormais au milieu du salon.

EconomieIndustrie Publié le ,

Basé à Villeurbanne, le groupe EuroCave affiche un beau dynamisme. "En 2021, nous avons enregistré une année record avec un chiffre d’affaires consolidé de 37 M€, en hausse de 13 % par rapport à 2020 qui n’était pas une mauvaise année compte tenu de la crise sanitaire. Nos ventes aux professionnels ont repris et nos ventes aux particuliers se sont maintenues à un bon niveau", analyse Benoît Favier.

Nommé l’été dernier à la présidence du groupe de 170 collaborateurs, Benoît Favier nourrit des objectifs ambitieux. "Nous souhaitons doubler notre chiffre d’affaires d’ici 2026 grâce à la conquête de nouveaux territoires et à l’élargissement de notre gamme de produits", confie-t-il.

EuroCave, connectivité et esthétique des caves à vins

EuroCave, qui réalise 80 % de son chiffre d’affaires à l’export, notamment aux Etats-Unis et au Japon, dispose d’opportunités de croissance en Espagne, Italie, Angleterre, Allemagne, mais aussi en Amérique du Sud. Mais c’est surtout le développement de nouveaux produits qui devrait soutenir la croissance.

"Nous voulons proposer des solutions globales d’aménagement sur-mesure de cave. Nous apportons déjà ce service à la demande, mais nous voulons le systématiser en nous appuyant sur notre réseau de partenaires et des artisans locaux", explique Benoît Favier qui estime que cette activité pourrait à terme représenter 30 % du chiffre d’affaires.

En parallèle, le groupe fait évoluer son offre d’armoires à vins pour répondre aux nouvelles demandes. "La connectivité et l’esthétique de présentation des bouteilles sont nos principaux axes de travail", fait savoir le président qui annonce également la commercialisation à la rentrée d’une cave à champagnes.

Sur le volet marketing, Benoît Favier entend mieux mettre en valeur les marques ArteVino et Transtherm qui pourraient générer 40 % du chiffre d’affaires contre 20 % aujourd’hui. "Avec des produits plus simples et accessibles autour de 1 500 €, contre 4 000 à 5 000 € pour EuroCave, nous pouvons toucher une cible plus large d’amateurs de vin", parie le président.

Nouveau site de production en projet pour EuroCave

Pour mettre au point ces innovations, EuroCave s’appuie sur son laboratoire interne installé au siège villeurbannais. "En début d’année, nous avons emménagé dans nos nouveaux bureaux à la limite du 6e arrondissement où nous ouvrirons fin mai un show-room dédié à la formation", précise Benoît Favier. La fabrication des produits, sous le label Origine France Garantie, est assurée dans l’usine de Fourmies qui emploie 120 personnes.

"Nous envisageons la construction à horizon 2025-2026 d’un nouveau site de production pour nous rapprocher de notre plateforme logistique de Fourmies", indique Benoît Favier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?