AccueilCollectivitésVilleurbanne étend son centre-ville

Villeurbanne étend son centre-ville

Villeurbanne étend son centre-ville
© Michel Godet 2019

Collectivités Publié le ,

C'est au nord des Gratte-Ciel, de l'autre côté du cours Emile-Zola, que ce projet de ZAC, porté par le groupe SERL en lien avec la Ville et la Métropole, sera réalisé sur 7 hectares dont près d'un tiers en espaces publics. « Entre continuité et modernité, cet ensemble innovant permettra d'habiter et de vivre autrement » assurent les promoteurs qui annoncent par ailleurs 110 000 m2 de surface de plancher total, 63 000 m2 de logements, soit plus de 900 pour moitié en location sociale (30 %) et en accession sociale (20 %), 20 000 m2 d'équipements public, mais aussi 4 000 m2 de bureaux et 21 000 m2 de commerces, services et équipements de loisirs (dont 3 200 m2 de plancher pour le pôle cinéma jeunesse).

Si dans les années 30, sous le mandat du visionnaire Lazare Goujon, Morice Leroux en avait été l'architecte, aujourd'hui c'est l'agence Nicolas Michelin qui en sera l'architecte-urbaniste, afin de poursuivre à échéance d'une dizaine d'années le fil de l'histoire, avec un enjeu fort à trois axes : patrimoine, animation, confort et qualité de vie ; n'en prenons pour preuve que les quelque 30 % d'espaces publics.

Concrètement, les Villeurbannais verront le prolongement de l'avenue Henri-Barbusse et de la rue Racine, la création d'un parcours piétonnier Est-Ouest et d'une place publique centrale, sans oublier le renforcement des équipements publics. Parmi ces derniers, la réalisation d'un groupe scolaire Rosa-Parks (4 000 m2), la construction d'un équipement petite-enfance, la relocalisation-développement du cinéma d'art et d'essai Le Zola avec à ses côtés le pôle jeunesse, la création d'un nouveau complexe sportif municipal (ouverture prévue cet automne). Sans oublier la construction d'un nouveau lycée (livraison prévue à la rentrée 2021).

Pour Jean-Luc da Passano, président du groupe SERL, l'aménageur de ce projet avant-gardiste, cette opération qui vient dans le prolongement d'un quartier historique mais décrié à ses débuts, est une opération extraordinaire qui accompagne Villeurbanne dans ses attendus de la ville de demain. David Kimelfeld, président de la Métropole, estime quant à lui que le projet Gratte-Ciel Centre-ville démontre la volonté de la collectivité de vivre dans des quartiers renouvelés, vivants, apaisés, abordables et durables.

Les acteurs du projet

Villeurbanne : 28 M€

Métropole : 50 M€

Région : 35 M€ pour la reconstruction du lycée Brossolette

SERL, en accompagnement de la Ville de Villeurbanne dans la réalisation du groupe scolaire, et de la région dans la restructuration du lycée

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?