AccueilEconomieServicesVilleurbanne : Dowino édite un serious game sur la santé mentale

Villeurbanne : Dowino édite un serious game sur la santé mentale

Le studio de création villeurbannais Dowino lance The Impact Agency – Burn-out pour accompagner les entreprises dans leurs actions de sensibilisation et de prévention sur un sujet tabou.
La SCOP Dowino emploie 11 personnes.
DR - La SCOP Dowino emploie 11 personnes.

EconomieServices Publié le ,

Depuis sa création en 2013, la SCOP Dowino utilise les serious games, le digital learning ou les films d’animation pour traiter de sujets à impact social et sociétal. "Nos médias travaillent sur les émotions et contribuent à changer le regard et les comportements sur des enjeux d’environnement, de santé publique, de solidarité…", affirme Pierre-Alain Gagne, co-fondateur de Dowino.

L’équipe de 11 salariés, qui a déjà mené 70 projets, vient de dévoiler sa dernière production. Alors que la crise sanitaire a mis à rude épreuve les salariés, le studio s’est penché sur la santé mentale. "Notre serious game The Impact Agency – Burn Out est un outil pour libérer la parole, déconstruire les préjugés, donner des clés de lecture pour savoir identifier et réagir face aux risques pyschosociaux", résume Pierre-Alain Gagne.

Santé mentale : Dowino aider les entreprises à s’emparer du sujet

Développé en 6 mois avec le soutien du Comité national de Coordination Action Handicap pour l’écriture du scénario et de Bpifrance avec un financement de 25 000 €, ce jeu de 40 minutes s’adresse aux entreprises pour leurs actions de sensibilisation et de prévention.

"ATMB, APF France handicap et Solution Eco sont déjà clients. Nous proposons des licences d’utilisation de 3 mois et des options de personnalisation et de statistiques. Le tarif, qui varie selon le nombre de salariés, démarre à 3 000 €", détaille le co-fondateur qui travaille sur de nouveaux projets pour permettre aux entreprises de mieux s’emparer des thématiques RSE.

Après avoir réalisé 750 000 € de chiffre d’affaires en 2021, Dowino vise cette année 800 000 € et prévoit un à deux recrutements.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?