AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienVilleurbanne : BonaGive veut devenir la référence du don en entreprise

Villeurbanne : BonaGive veut devenir la référence du don en entreprise

La start-up BonaGive, installée au Bel Air Camp à Villeurbanne, propose une application permettant aux salariés de se donner ou de se prêter des objets sur leur lieu de travail.
L'application BonaGive met en relation les salariés d'une entreprise pour se donner, prêter ou rechercher des produits.
© DR - L'application BonaGive met en relation les salariés d'une entreprise pour se donner, prêter ou rechercher des produits.

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

A Villeurbanne, Alexa Simonin a eu l’idée de BonaGive quand en 2018, dans son jardin, elle ne sait pas quoi faire d’un surplus de pieds de salade. Après réflexion, la chef de projet international chez Renault Trucks se dit qu’elle aurait pu les donner à ses collègues de travail. Alexa Simonin peaufine alors son concept et le teste dans son entreprise avant de se lancer en 2019.

"L’application BonaGive permet aux salariés d’une entreprise de poster une annonce pour prêter, donner ou rechercher des livres, des jeux pour enfants, du matériel de bricolage ou de camping…", résume-t-elle.

Un fil d’actualités vient également animer les communautés et donner envie de se connecter à l’application. Cette solution contribue à la protection de la planète en favorisant l’économie circulaire et développe les relations entre collègues. "Le fonctionnement en groupe privé par entreprise crée un cercle de confiance", ajoute l’entrepreneure.

BonaGive vise une centaine de sites d’ici fin 2024

Holcim, Orange et Lisi Aerospace sont aujourd’hui clients. "D’ici la fin d’année, nous visons 10-15 clients et espérons atteindre la centaine de sites fin 2024", ambitionne la dirigeante qui constate un fort engouement depuis quelques mois.

Les entreprises cherchent à créer du lien social, à offrir des services à leurs collaborateurs et à soigner leur image. "En moyenne, le taux de téléchargement de l’application se situe entre 20 % et 30 %", indique Alexa Simonin qui cible en priorité les organisations de plus de 100 personnes. Pour proposer ce service, les entreprises s’acquittent d’un droit d’utilisation de un à deux euros par mois et par salarié.

D’ici fin 2022, de nouvelles fonctionnalités seront accessibles comme une version web et une recherche par catégorie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?