Village gaulois

billet

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Mercredi dernier, le Polydôme de Clermont-Ferrand accueillait la première conférence territoriale de la future métropole. Des dirigeants de PME, des élus locaux et d’Auvergne-Rhône-Alpes ont, trois heures durant, défendu les atouts du pack auvergnat. L’Auvergne serait-elle devenue le village gaulois assiégé par Rhône-Alpes ? On pourrait le penser à l’écoute des interventions qui ont snobé le nouveau partenaire rhônalpin, quant il ne s’agissait pas d’en avoir une vision hégémonique. Jusqu’au président du Conseil régional, qui a fait une (très) courte apparition pour dire (une nouvelle fois) que grâce à l’Auvergne, le nouvel ensemble se positionnait comme la deuxième région française. Deux voix discordantes ont tempéré cet ethnocentrisme, celles de Jean-Dominique Senard, président de Michelin, et de Jean-Christophe Juilliard, dg de Limagrain. Leur poids économique et leur forte présence à l’international leur permettent d’avoir une vision plus large et plus juste des enjeux territoriaux. Il faudra qu’ils jettent toutes leurs forces dans la mêlée si l’on veut parvenir à une nouvelle région unie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?