Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Soixante tonnes de béton préfabriqué pour contenir l'eau des orages

Publié le - - Collectivités

Soixante tonnes de béton préfabriqué pour contenir l'eau des orages
La mise en place

Le problème du contrôle des eaux de ruissellement par fortes pluies se pose en tous points de nos régions urbanisées. Pour pallier ou limiter des phénomènes météo violents, qui peuvent causer des dégâts, la Métropole de Lyon avec les entreprises Stracchi et Alkern ont œuvré ensemble sur un projet de déversoir à orage de grande dimension, à Couzon-au-Mont-d'Or. Explications.

La société Alkern a livré à la Métropole de Lyon via la société Stracchi un ouvrage de béton préfabriqué de 60 tonnes. Son usage : un déversoir à orage qui viendra remplacer un existant devenu insuffisant, tant au niveau de l'ouvrage que des pompes. La lame de déversement de l'eau a été rehaussée de 2,30 m sur le nouveau déversoir.

Le collecteur contiendra plus d'eau et sollicitera davantage en pression la structure du réseau. Ce qui nécessite une réhabilitation plus globale du réseau entre Couzon et Albigny-sur-Saône, sur 3 km, par projection de béton entre autres techniques.

L'opération de livraison et mise en place qui a eu lieu vendredi 3 juillet à Couzon-au-Mont-d'Or, s'inscrit dans un plan de rénovation complet du bassin versant dit de Fontaine-sur-Saône, qui se poursuit depuis 10 ans et représente environ 160 km de réseau. Le cadre général est le schéma directeur eau et assainissement de la Métropole de Lyon.

L'urbanisation en rive droite de la Saône et l'imperméabilisation des sols rendent difficile l'évacuation complète des eaux en cas de forte pluie. Un service dédié de la Métropole travaille par ailleurs sur la « désimperméabilisation » des sols.


Un chantier « furtif »


A cet endroit précis de Couzon-au-Mont-d'or, en bordure de la D51 et tout proche de la berge de la Saône, ce déversoir, qui a été posé à 5 m de profondeur environ, juste au-dessus de la nappe phréatique, va diriger les eaux vers la station de traitement, et en cas de très fortes pluies, une partie de l'eau se déversera dans la Saône, sans risque de pollution puisque les substances éventuellement charriées par les eaux d'orages seront extrêmement diluées.

Ce type de projet voit sa réalisation sur site très rapide, en quelques jours, grâce au béton préfabriqué. Cela permet de réduire les nuisances aux riverains et autres blocages de circulation, de réduire les risques de mauvaise météo : « On appelle ça la furtivité du chantier, explique François Briot, président de Alkern et président de l'industrie du béton préfabriqué (FIB): là où un chantier béton sur place aurait nécessité 40 jours de travail, la pose du préfabriqué est la solution de rapidité ». La contrainte a été celle du trajet depuis Rivat (près de Saint-Galmier, Loire) lieu de l'usine Alkern, avec un convoi exceptionnel de plus de 4 mètres de hauteur.

Pour Olivier Mécheri, responsable des grands travaux à la Métropole de Lyon, et Thibault Innocent, le chef de projet, « c'est une opération réussie qui prend place dans un grand ensemble de réhabilitation du réseau. »

Du côté de Alkern, entreprise originaire du Nord qui emploie 1 200 personnes en France et détient 6 usines à béton en Auvergne-Rhône-Alpes, « c'est un retour en investissement à 90 % sur nos territoires, souligne le président, la matière première est dans les carrières de la région, le béton est produit dans nos usines, les moules viennent de Savoie, les projets sont conçus avec les clients et fabriqués dans nos usines, pour être installés dans nos régions. Nous produisons toutes sortes de produits de voirie, tels que bordures de trottoirs, mais aussi parpaings béton, pavages, trottoirs, dallages, margelles…pour les travaux publics et la construction. »




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer