AccueilSociétéVie juridique - Une passerelle « passe droit » qui fait désordre

Vie juridique - Une passerelle « passe droit » qui fait désordre

Un décret tout récent puisque daté de début avril vient mettre le feu au sein du barreau de Paris. En effet ce texte instaure un accès dérogatoire à l’accès à la profession d’avocat.

ActualitéSociété Publié le ,

Un décret tout récent puisque daté de début avril vient mettre le feu au sein du barreau de Paris.
En effet ce texte instaure un accès dérogatoire à l’accès à la profession d’avocat. En effet, selon le décret, les personnes qui peuvent justifier de 8 ans minimum d’exercice de responsabilités publiques les faisant directement participer à l’élaboration des lois sont dispensés de la formation théorique et pratique ainsi que du certificat d’aptitude à la profession d’avocat, le CAPA. Le bâtonnier de Paris Me Christiane Féral-Schuhl a réagi immédiatement et demande un réexamen du texte à la Chancellerie. Il est vrai que la date fixée pour faire passer ce texte est des plus mal choisie, a quelques jours seulement des échéances électorales que l’on connait. Et celà agace d’autant plus les robes noires qu’il existe déjà une possibilité pour les anciens ministres et autres parlementaires à être assimilés a des fonctionnaires de la catégorie A, qui leur permet d’utiliser ainsi une passerelle qui les conduit sans examen a la profession d’avocat. Quelques uns de nos hommes politiques bien connus ont d’ailleurs déjà utilisé le processus.
La réaction du barreau de Paris apparait donc bien fondée, basée notamment sur l’effet déplorable qu’aurait dans le public une telle procédure qui constitue, on peut l’écrire, un passe droit mal vu par les avocats, d’autant qu’il peut ternir l’image d’une profession dont la communication passe le plus souvent par le respect de l’éthique.

PierreVezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?