AccueilSociétéVie juridique - Un ordre national pour les avocats : du rêve à la réalité ?

Vie juridique - Un ordre national pour les avocats : du rêve à la réalité ?

Il est de notoriété publique que la gouvernance de la profession d’avocats pose problème.

ActualitéSociété Publié le ,

Entre le conseil national des barreaux (CNB), la conférence des bâtonniers et le barreau de Paris, on ne sait plus vraiment qui s’exprime au nom de la profession. Chacune des institutions à sa légitimité ou tout du moins croît l’avoir alors même que la loi a affi rmé le rôle prépondérant du CNB. Michel Bénichou, avocat à Grenoble, ancien bâtonnier et ancien président du CNB, le premier milite depuis longtemps pour l’instauration d’un ordre national qui rassemblerait la profession et s’imposerait à tous, aux pouvoirs publics comme aux avocats. Un ordre qui pourrait ressembler à ce que proposent les notaires et les experts-comptables et qui somme toute ne fonctionne tout de même pas trop mal. En tout cas, ces professions s’expriment par le biais d’une seule personne, « un chef » qui fait l’unanimité. Me Benichou vient de réaffirmer son credo dans un article paru chez notre confrère, la Gazette du Palais (du 19 au 21 juin 2011), n’hésitant pas à parler de « cacophonie », traitant même ses confrères de « sympathique troupe gauloise qui a le génie d’inventer le détail qui divise ». Reconnaissons le courage de l’ancien bâtonnier de Grenoble qui, à maintes reprises, est monté au créneau pour défendre vent debout sa profession, exemple l’acte d’avocat, ou comme Napoléon au pont d’Arcole, il a franchi avec succès certaines barricades. Réussira-t-il cette fois-ci ? On dit souvent que l’exemple vient d’en haut. Combien de fois le président de la République ou le Premier ministre ont-ils été obligés de « recadrer » certains de leurs ministres qui donnaient leur position personnelle. Il est vrai que les avocats sont nombreux dans le monde politique…

Pierre Vezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?