AccueilSociétéVie juridique - Le salariat en question

Vie juridique - Le salariat en question

La semaine de la création d’entreprise vient de s’achever et les observateurs conviennent que celle-ci a connu un certain succès.

ActualitéSociété Publié le ,

Est-ce que les Français sont devenus subitement ou presque des aventuriers de l’entreprise alors que beaucoup pensent que culturellement, ils auraient plutôt l’esprit fonctionnaire ? Sans doute depuis plusieurs années, tout a été fait (ou presque) pour que les jeunes notamment s’orientent vers l’entreprise et c’est très bien ainsi. C’est l’entreprise qui crée la richesse, on a fini par en prendre conscience. Mais en même temps a-t-on mesuré combien font le choix de créer une affaire parce qu’ils n’ont pas d’autre choix que celui-ci ? Alors qu’ils n’ont aucune compétence en la matière et que, après quelques années, voire quelques mois d’activité, ils se retrouvent en liquidation judiciaire. Et tous ceux qui, depuis des années, salariés payés au SMIC, tentent l’aventure en espérant gagner un peu plus ainsi que ceux qui, alléchés par une certaine forme de liberté dans leur travail, décident de devenir auto-entrepreneurs… La liste des déçus du salariat est longue. Avantage pour l’Etat, ils sortent des statistiques du chômage. Cette situation peut arranger d’une certaine façon nos politiques. Mais au fait, le salariat a-t-il réellement encore un avenir ?

Pierre Vezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?