AccueilSociétéVie juridique - Le « beau parent » dans le code civil ?

Vie juridique - Le « beau parent » dans le code civil ?

Instaurer un cadre juridique pour ceux qui partagent le quotidien d’un enfant sans en être les parents légitimes ne semble pas faire l’unanimité tant chez les juristes que chez les défenseurs de la famille traditionnelle.

ActualitéSociété Publié le ,

Voilà encore un élément supplémentaire pour raviver les tensions autour de la famille nées de l’adoption de la loi sur le mariage pour tous. Ce texte en préparation a toutefois l’avantage de permettre la reconnaissance des familles recomposées, soit paraît-il plus de 700 000 aujourd’hui en France. Une vraie réalité. Cependant, nombreux sont ceux qui expriment la crainte de voir le modèle familial exploser et le lien biologique relégué au second rang au profit du lien social. « Le beau parent » peut-il être un interlocuteur valable dans le cadre de l’éducation d’un enfant qui n’est pas le sien ? La question divise comme on pouvait s’y attendre. En attendant, si la définition de l’autorité parentale n’est pas remise en question, on se dirige vers l’instauration d’un « mandat d’éducation quotidienne » au profit de celui qui vit avec l’un des parents et l’enfant. Pourquoi pas après tout mais veillons à ne pas instaurer une « usine à gaz » au sein du droit de la famille.


Pierre Vezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?