AccueilSociétéVie Juridique - La justice en questions

Vie Juridique - La justice en questions

L’engorgement des tribunaux ne date pas d’aujourd’hui.

ActualitéSociété Publié le ,

Le nombre des magistrats exerçant en France étant le même, ou presque, qu’au sortir de la Première Guerre mondiale, rien d’étonnant à cette situation. Tout est donc fait pour décharger ces fonctionnaires et de ce fait, conduire à la déjudiciarisation des contentieux. D’où l’idée lancée par Christiane Taubira, garde des Sceaux, de confier les divorces par consentement mutuel aux greffiers juridictionnels. Tollé des magistrats et des avocats. D’un côté, on met en avant la simplification qui irait, soit disant, dans le sens souhaité par nos concitoyens ; de l’autre, on évoque le rôle de protection des plus faibles par le juge et le fait que les divorces, même par consentement mutuel, ne sont en réalité jamais simples et génèrent beaucoup de contentieux. Les greffiers, malgré leurs compétences, sont-ils là pour assumer cette tâche ? A quoi sert alors le juge ? Bref, une fois encore, la polémique enfle et le projet de réforme de la justice lancé par la ministre de tutelle vient alimenter le débat. Le temps n’est-il pas enfin venu de savoir vraiment ce que l’on veut faire de notre justice ? Pas sûr que le colloque organisé à l’Unesco vendredi dernier en présence de 2 000 professionnels ait pu apporter toutes les réponses.

Pierre Vezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?