AccueilActualitéSociétéVie juridique - L’animal, un meuble sensible

Vie juridique - L’animal, un meuble sensible

Les animaux finiront-ils par obtenir le même statut juridique que l’être humain ? Si certains en rigolent, d’autres prennent la chose très au sérieux.

ActualitéSociété Publié le ,

Ainsi, l’association « 30 millions d’amis » a obtenu le concours de 24 intellectuels connus qui ont cosigné un manifeste prônant le changement de statut de nos amies les bêtes. Il est vrai que l’animal est considéré comme un meuble au sens de la loi, ce qui, on en convient, peut paraître stupide aux yeux des non juristes. Ces défenseurs de la cause animale veulent créer une catégorie spécifique qui classerait nos amies les bêtes entre les personnes et les biens. Et surtout reconnaîtrait leur qualité d’êtres sensibles. Le sujet est délicat car des textes existent déjà, condamnant, et c’est heureux, la cruauté envers les animaux. Restera ensuite peut-être à faire la différence entre exercer des tortures sur un chien et piéger une souris dans sa cave ou une taupe dans son jardin.


Pierre Vezon

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?