AccueilActualitéSociétéVie juridique - L’amertume des magistrats

Vie juridique - L’amertume des magistrats

Selon de récentes statistiques, 82 % des futurs magistrats sont des femmes.

ActualitéSociété Publié le ,

On peut s’en réjouir même si certains s’interrogent sur la féminisation de nombreuses professions dans le secteur tertiaire. Mais là n’est pas le problème. L’inquiétude réside dans le fait que la magistrature ne fait plus recette et subit une véritable crise des vocations. De 4 150 candidats à la fonction de juge en 1998, les volontaires sont passés à environ 2 500 en 2012, d’où l’amertume des magistrats en poste, débordés de dossiers et inquiets pour l’avenir. Une telle situation, préjudiciable aux justiciables, s’explique sans doute par la méconnaissance de la fonction dans le public mais aussi certainement par les retombées désastreuses de l’affaire d’Outreau.


Pierre Vezon

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?