AccueilSociétéVie juridique - Inextricable

Vie juridique - Inextricable

La Cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la France qui refuse de reconnaître la filiation des enfants nés à l’étranger de mères porteuses.

ActualitéSociété Publié le ,

L’attitude française, selon la CEDH, « porte atteinte à l’identité des enfants qui se retrouvent dans une incertitude juridique ». Dont acte. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, affirme que « la France ne reviendra pas sur l’interdiction de la gestation pour autrui, la GPA, mais restera attentive à la situation des enfants ». Soit. Nous voilà bel et bien devant une situation inextricable. Comment en effet éviter à l’enfant de subir une GPA à l’étranger ? Le droit et la justice ne peuvent, hélas, pas tout résoudre. Il faut que celles et ceux qui veulent s’offrir à l’étranger une femme gestatrice moyennant rétribution financière en aient bien conscience.


Pierre Vezon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?