AccueilActualitéSociétéVie juridique - Inextricable

Vie juridique - Inextricable

La Cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la France qui refuse de reconnaître la filiation des enfants nés à l’étranger de mères porteuses.

ActualitéSociété Publié le ,

L’attitude française, selon la CEDH, « porte atteinte à l’identité des enfants qui se retrouvent dans une incertitude juridique ». Dont acte. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, affirme que « la France ne reviendra pas sur l’interdiction de la gestation pour autrui, la GPA, mais restera attentive à la situation des enfants ». Soit. Nous voilà bel et bien devant une situation inextricable. Comment en effet éviter à l’enfant de subir une GPA à l’étranger ? Le droit et la justice ne peuvent, hélas, pas tout résoudre. Il faut que celles et ceux qui veulent s’offrir à l’étranger une femme gestatrice moyennant rétribution financière en aient bien conscience.


Pierre Vezon

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

Journal du 23 avril 2022

Journal du23 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?