AccueilActualitéSociétéVie Juridique - Derrière les portes du pénitencier…

Vie Juridique - Derrière les portes du pénitencier…

Au lendemain de la grande manifestation nationale du 11 janvier 2015, en hommage aux victimes du terrorisme et pour la défense de la liberté d’expression, la Chancellerie communique quelques chiffres.

ActualitéSociété Publié le ,

283 personnes sont en prison pour préparation d’actes de terrorisme, dont 152 sont des islamistes radicaux. Parmi eux, seuls 22, soit 16 %, avaient déjà été écroués. Comme l’a indiqué le Premier ministre Manuel Valls, les personnes radicalisées et violentes sont (ou seront) placées en quartier d’isolement. Par ailleurs, 30 aumôniers ont été recrutés depuis deux ans pour diffuser « un Islam éclairé » au sein des centres de détention. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, évoque le programme « 6 500 » qui permettra, à l’horizon 2019, de passer de 57 000 à 63 500 places en cellules. Cette année, 84 M€ seront débloqués pour la rénovation des prisons et un milliard d’euros sera nécessaire pour la période 2015-2017, également pour sécuriser et réhabiliter nos pénitenciers. Ces initiatives, qui peuvent paraître importantes, sont-elles suffisantes ? Vu l’ampleur du problème, il est permis d’en douter. Mais au-delà du problème des places en prison, ne faudrait-il pas s’attaquer dans l’urgence à l’amélioration des conditions de travail des gardiens et surtout veiller à ce que les détenus n’aient pas tous les moyens de communication à leur disposition derrière les barreaux.


Pierre Vezon

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?