AccueilCultureUne édition Lumière toujours plus brillante/ Vidéos de la remise du Prix Lumière à Wong Kar wai

Une édition Lumière toujours plus brillante/ Vidéos de la remise du Prix Lumière à Wong Kar wai

La remise du 9è Prix Lumière fut une très belle soirée pour le public lyonnais qui a découvert un personnage attachant au-delà du génie cinématographique de Wong Kar Wai. L'édition 2017 a tenu toutes ses promesses.

Culture Publié le ,

Le festival inventé par Bertrand Tavernier et Thierry Frémaux tient la route sur la durée. C'est un petit Cannes sans les paillettes où le public vient pour voir des films pas des stars et des peoples. Même si les peoples sont là, ils viennent eux-mêmes pour parler du travail des autres, et pour un amour du cinéma « authentique » si le mot a toutefois un sens. Le cinéaste primé cette année a renouvelé le cinéma sino-hong-kongais autant qu'Almodovar le cinéma espagnol avec La Movida. L'hommage était donc légitime. Il a réussi dans les années 2000 à faire rimer cinéma asiatique indépendant avec grand public, notamment avec In The Mood for love (2000).

Wong Kar Waï a rendu un hommage émouvant à son épouse, Esther, qui pour lui, est sa muse absolue :"Il y a dans tous mes personnages féminins des "éclats" d'elle, a-t-il déclaré, devant un public conquis." Puis il a appelé son épouse sur la scène pour partager le prix Lumière remis par Isabelle Adjani. Bertrand Tavernier, comme Olivier Assayas (le cinéaste français est un proche de Wong Kar Waï) avaient au préalable lu des textes vibrants sur le cinéma du maître chinois : « Avant lui, personne n'avait pensé faire de cette ville incroyable l'un des personnages de ses films, analyse Olivier Assayas ». Dans un style radicalement différent, il fait a de Hong-Kong ce que Woody Allen a fait de New-York dans son œuvre.

Plus qu'un long discours de remerciements, le cinéaste, qui s'est dit très ému et impressionné par le public lyonnais, a conté une histoire du début du 20è siècle. Comment un grand magicien chinois, qui avait beaucoup de succès dans le monde entier avec ses spectacles, s'est vu un jour détrôné par L'Arrivée d'un train en gare de la Ciotat. Le cinéaste d'ajouter, « Depuis nous faisons d'autres tours de magie avec le cinéma, merci aux Lumière ! ». Le festival, qui rencontre toujours autant de succès auprès du public (+7%, 171000 festivaliers, 92% de remplissage), a connu de grands moments avec le cinéaste mexicain Guillermo Del Toro, l'actrice Tilda Swinton, Charles Aznavour. Ce dernier, âgé de 93 ans, était présent à la remise du Prix et pour un hommage-présentation d'Un Taxi pour Tobrouk, dans lequel il jouait, en compagnie de Lino Ventura, un jeune soldat français en Lybie en 1942, pendant les combats contre les troupes du général allemand Rommel (Denys de la Patelière, 1961).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?