AccueilCultureSpectacle vivantVictor Bosch : "notre fil rouge reste l'éclectisme"

Victor Bosch : "notre fil rouge reste l'éclectisme"

Victor Bosch :
Photo Julie Fillol

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Quel bilan dressez-vous de l'activité du Radiant ?

Je suis très heureux ! Nous avons dépassé les 150 000 spectateurs avec des spectacles dont le taux de remplissage tourne, en moyenne, autour de 80%. Cela signifie que nous avons un lieu et une programmation qui correspond à une certaine demande.

Quelle sera votre ligne directrice pour la prochaine saison ?

Cette année encore, notre fil rouge reste l'éclectisme avec une programmation de qualité, mais populaire. Ce n'est pas si simple de poser le curseur au bon endroit. Il y a les immanquables qui assurent un certain succès et qui nous permettent de faire des expériences en proposant d'autres spectacles qui ont plus de mal à trouver leur public. Pour faire découvrir au public ces véritables pépites, nous avons choisi d'inclure à nos abonnements un 5e spectacle à choisir uniquement parmi ces expériences. Il y a un large choix, volontairement ouvert et suffisant, pour se faire plaisir.

Que pourra-t-on voir au Radiant ?

Je refuse de mettre l'accent sur tel ou tel artiste, autrement le choix des spectateurs sera dicté par mes suggestions ! Nous avons une dizaine de spectacles estampillés "Immanquable" pour guider les spectateurs en cirque, danse, théâtre, musique. Le reste s'articule autour d'artistes déjà un peu plus connus.

Vous venez également de signer la programmation du Toboggan, à Décines. Comment la caractérisez-vous ?

C'est une première programmation de transition. J'ai voulu taper fort en tablant sur des têtes d'affiche. Il fallait créer un petit électrochoc pour rebrancher la population avec son théâtre. Ce sera mon challenge. Car avant de programmer des spectacles plus intimistes, sans aucune critique vis-à-vis de l'ancienne équipe que j'apprécie beaucoup, il faut avant tout que le public revienne au Toboggan. C'est une belle institution, c'est dommage de voir un théâtre partir à la dérive.

Au programme du Radiant

François Morel, Vincent Dedienne, Alex Vizorek, Pierre-Emmanuel Barré, Michel Leeb... pour l'humour, Vincent Niclo, Ben l'Oncle Soul, le Quatuor Debussy, Marcus Miller, Noa ou Arthur H pour la musique et la chanson, de la danse, du cirque et du théâtre, dont le fabuleux "Edmond" d'Alexis Michalik (5 Molières 2017 à elle toute seule). On retrouve quelques uns de ces artistes au Toboggan, en plus d'Ayo, de Sanseverino, les Wampas ou Imany.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?