AccueilCultureEnchèresVentes aux enchères : mobilier et bijoux chez Bérard et Péron le 5 et 7 février à Corbas

Ventes aux enchères : mobilier et bijoux chez Bérard et Péron le 5 et 7 février à Corbas

Deux belles ventes ces 5 et 7 février à l'Annexe de Corbas pour entamer cette année 2022. Au programme, des tableaux, du mobilier ainsi qu'un très bel ensemble de bijoux anciens et modernes.
Ventes aux enchères : mobilier et bijoux chez Bérard et Péron le 5 et 7 février à Corbas
© DR - Bureau plat d'époque Louis XVI par Rubestuck estimé 12 000 à 15 000 €

CultureEnchères Publié le ,

En ouverture de ces deux vacations, des tableaux et dessins dont cet Alexandre malade recevant le breuvage du médecin Philippe, travail à la plume et à l'encre brune par Ferdinand Delamonce (1678-1753) qui dirigea notamment en son temps les travaux de la Chartreuse de Lyon. 6 000 à 10 000 € sont espérés pour ce dessin de dimensions 19x25 cm à vue.

© DR

Suivent une huile sur panneau au motif d'une Vierge à l'enfant, Ecole Brugeoise, suiveur d'Ysenbrandt (1475/95-1551) pour laquelle on attend 6 000 à 8 000 € mais également cette Fuite en Egypte, une huile sur toile marouflée sur panneau attribuée à Nicolas Vleughels (1668-1737) estimée 4 000 à 6 000 €.

Place au mobilier dans la suite logique du catalogue avec notamment cet élégant bureau plat en acajou et placage d'acajou, ébénisterie d'époque Louis XVI portant la double estampille de François Rubestuck. A dessus de cuir vert, ce meuble de belle faction est estimé 12 000 à 15 000 €.

D'époque cette fois Louis XV, on remarque également une très grande armoire en noyer mouluré et sculpté. Provenant du château de Beauregard à Saint-Genis-Laval, ce meuble lyonnais est attendu entre 6 000 et 10 000 €.

Diamants, mode et montres

Pleins feux le 7 sur des bagues, des montres de luxe et des accessoires de mode griffés notamment par la maison Hermès. Dans leur écrin, on remarque pour débuter cet inventaire succint, une bague en or gris ornée d'un diamant taillé en brillant de 4.60 ct en couleur J, pureté VS1, estimée 25 000 à 30 000 € ainsi qu'une autre bague toujours en or gris mais cette fois ornée d'un diamant taille brillant de 5.05 ct en couleur K, pureté VS2, pour laquelle on attend 25 000 à 35 000 €.

Au rayon des montres, une classique Oyster perpetual Datejust full set by Rolex estimée 3 000 à 4 000 €, mais surtout une Reverso Duoface Day & Night , modèle fétiche de la maison Jaeger-Lecoultre estimé

5 000 à 6 000 € ou encore ce chronographe Villeret Monopoussoir de la maison Blancpain à boîtier en or blanc et fond squelette pour lequel il faudra engager 6 000 à 8 000 €.

Luxe toujours avec la maison Hermès représentée dans cette vente par une pochette modèle Kelly cut en crocodile niloticus orange estimée 17 000 à 20 000 € ou encore ce sac modèle Birkin en cuir taurillon noir estimé 8 000 à 10 000 €.

Bérard & Péron – Samedi 5 février, 14 h 30 et lundi 7 février, 14 h
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?