AccueilEnchèresVentes aux enchères : Turpin de Crissé chez de Baecque & Associés

Ventes aux enchères : Turpin de Crissé chez de Baecque & Associés

Ventes aux enchères : Turpin de Crissé chez de Baecque & Associés
DR

CultureEnchères Publié le ,

Probablement exposée au Salon de 1819, cette huile sur toile de dimensions 96 x 73,5 cm et proposée au catalogue de la vente du 31 est datée de 1818, date du second voyage à Rome de Lancelot Théodore Turpin de Crissé. Fasciné par les ruines romaines, il conjugue dans cette œuvre antiquité et Italie contemporaine à travers une composition où se mêlent dans son paysage la basilique San-Giorgio-in-Velabro à une procession de moines, des paysans guidant leur troupeau mais aussi de jeunes femmes romaines. Articulée autour d'un habile jeu de lumière plongeant dans l'obscurité le premier plan de sa composition, comme pour mieux révéler l'architecture inondée de soleil de San-Giorgio, cette peinture présentée dans un cadre de P. Souty Fils est estimée 60 000 à 80 000 €.

Des oiseaux naturalisés

Au catalogue de la vente du 29, les amateurs d'histoire naturelle remarqueront sans aucun doute ce superbe meuble vitrine de collectionneur en placage d'orme à deux corps. Présentant dans sa partie haute vitrée un exceptionnel ensemble d'oiseaux naturalisés anciens, ce meuble du XIXe siècle est attendu entre 10 000 et 15 000 €. Dans la même vente, une pendule dite « Au nègre » en bronze patiné et doré à sujet de portefaix, pendule datant de la fin de l'époque Empire, début Restauration, devrait logiquement trouver preneur à son estimation annoncée entre 8 000 et 12 000 € tout comme cet important régulateur à tête de poupée, travail d'époque Louis XV estimé, pour sa part, 6 000 à 8 000 €.

Richard et Pillement

Outre la toile de Turpin de Crissé, la vente du 31 donne également l'occasion de se pencher sur deux œuvres importantes. La première par Fleury François Richard dit Fleury Richard (1777-1852) met en scène Michel de Montaigne visitant le Tasse alors enfermé dans la prison des Fous à Ferrare. Inspirée du chapitre XII des Essais ou l'auteur décrit l'épisode, cette huile sur toile de dimensions 120 x 95 cm est estimée 8 000 à 10 000 €. Plus loin sur les cimaises, un Paysage à Colombier, un pastel signé et dédicacé par Jean Pillement (1728-1808) pour son ami Gavinet devrait lui aussi retenir l'attention des amateurs. Provenant par descendance de la collection Leu Henri Gavinet, Maître apothicaire issu d'une importante famille lyonnaise, ce pastel daté de façon probable de 1799 devrait facilement atteindre son estimation annoncée entre 6 000 et 8 000 €.

De Baecques & Associés – Samedi 29 mai et lundi 31 mai à 14h30

Philippe Jayet

Adjugés !

165 000 € (hors frais), c'est la superbe enchère atteinte le jeudi 29 avril chez de Baecque & Associés par une exceptionnelle statue de Guanyin en bronze datée de la dynastie Song. Initialement estimée entre 50 000 et 80 000 €, cette rare statue provenant de la collection du peintre Marcel Avril était âprement disputée par plusieurs collectionneurs. Dans la même vente, un très grand vase chinois en porcelaine de forme Hu et décor de style Qianlong trouvait preneur à 24 000 € (hors frais), un bronze doré du Tibet ou de Mongolie représentant un donateur était emporté pour 20 000 € (hors frais) tandis qu'une très grande vasque en porcelaine à décor blanc bleu de fleurs et rinceaux bouddhiques dans le goût Ming, travail chinois du XIXe siècle, se voyait adjugée pour 13 000 € (hors frais). Parmi les belles surprises enfin, un cabinet Kazari du Japon d'époque Edo pulvérisait son estimation annoncée entre 1 000 et 1 500 € avant d'être finalement adjugé 17 000 € (hors frais). Toujours le 29, mais à l'Hôtel d'Ainay cette fois, un container largable d'avion pour la résistance faisait le buzz lors de la vente Militaria. Attendu entre 400 et 500 €, il suscitait une belle bataille d'enchères avant d'être adjugé 4 900 € (hors frais).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?