AccueilEnchèresVente aux enchères à Lyon : le XXe siècle à l'honneur chez de Baecque & Associés

Vente aux enchères à Lyon : le XXe siècle à l'honneur chez de Baecque & Associés

Vente aux enchères à Lyon : le XXe siècle à l'honneur chez de Baecque & Associés
DR

CultureEnchères Publié le ,

Dans le monde des enchères, c'est un rendez-vous toujours très prisé à Lyon des amateurs férus de créations imprégnées des influences artistiques du XXe siècle. La vente débute par du mobilier parmi lequel on retient un lit, dit "SCAL" par Jean Prouvé, meuble à piètement en tube d'acier laqué noir et matelas tapissé de tissu également noir : 4 à 6 000 € sont attendus pour cette création d'un des maîtres du mobilier contemporain. Suivent des faïences dont cette Tête de chèvre de profil, assiette "Madoura plein feu" de Pablo Picasso datant de 1950, pour une estimation annoncée entre 4 et 6 000 €.

Place aux tableaux pour la deuxième partie de la vente avec au catalogue Le printemps, 1972, une huile sur toile d'André Cottavoz estimée 5 à 8 000 € mais aussi un pastel sur papier sans titre daté de 1952 par Jean-Michel Atlan pour lequel il faudra engager 2 à 2 500 €.

Pour ce qui est des compositions, l'attention se porte un bas-relief de Gottfried Honegger, assemblage de cinq éléments verticaux en carton peints en bleu et montés dans un emboîtage vitré : 4 à 6 000 € sont espérés pour cette œuvre sans titre datée de 2001. A suivre également ce travail d'Armand Avril sous forme d'un assemblage d'éléments de bois peints et d'objets de récupération sur panneau. Provenant d'une collection particulière lyonnaise, cette création sans titre datée de 1972 est estimée entre 3 et 5 000 €.

© DR / Assemblage par Armand Avril estimé 3 000 à 5 000 euros

De Baecque & Associés – Samedi 13 mars à 14h30

Affiches et Ethiopie chez Artenchères

Diverses spécialités sont abordées ce lundi 15 mars chez Artenchères sous le marteau de Maître Agnès Savart. On remarque au catalogue un bel ensemble d'affiches publicitaires notamment relatives aux régions de France dont cette « Arcachon Vacances - Tourisme - Santé » d'après l'œuvre graphique d'Albert Marquet (1875-1947), affiche estimée 3 à 500 €.

Précédemment, l'attention est retenue par un important portfolio composé d'épreuves d'Edmund Kesting pour une estimation annoncée entre 4 et 600 € tandis qu'un ensemble de six dessins de presse par Philippe Vallancien-Clivanel dit Calvi devrait facilement trouver preneur à partir d'une estimation établie entre 50 et 80 € pour chaque dessin.

Plus tard et toujours au catalogue, à retenir une exceptionnelle collection de 114 anciennes croix de cou coptes éthiopiennes réunissant toutes les influences artistiques de l'Ethiopie chrétienne. En argent ou métal argenté, cette importante collection rare dans cette diversité devrait facilement atteindre son estimation annoncée entre 3 800 et 4 000 €. Et pour clore, focus sur ce bougeoir en bronze doré du XIXe monté pour l'électricité, pièce à décor de coquilles et raies de cœur estimée 100 à 200 €.

© DR / Exceptionnelle collection de 114 croix coptes (Ethiopie) estimée 3 800 à 4 000 euros.

Artenchères – Lundi 15 mars à 13 h

Chine et Japon à l'Hôtel d'Ainay

Arts d'Asie ce 17 mars sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre. Au catalogue : un groupe en corail orangé sculpté de plusieurs déesses du printemps, travail chinois vers 1940 estimé 3 500 à 5 000 € mais aussi un cabinet Kazaridana en bois de patine sombre, Japon période Meiji-début Taishô, annoncé entre 600 et 1 000 € ou encore cette cage à oiseaux en bambou soulignée en partie basse d'une frise de motifs de sapèques et monnaies, travail chinois du début du XXe siècle pour lequel il faudra engager 1 650 à 1 800 € malgré quelques petits manques.

Hôtel d'Ainay – Mercredi 17 mars à 14h30

Philippe Jayet

Adjugés !

Etaient dispersés ce jeudi 25 février un ensemble de poupées et jouets anciens sous le marteau de Maîtres Bérard, Péron, Rousselot, Battin et Hirn. Frais compris, on retient la très belle enchère à 30 000 € atteinte par un exceptionnel bébé BRU JNE 7 à tête en biscuit pressé marqué en creux dans la nuque, poupée initialement estimée entre 10 et 15 000 € par Marilyn Bancel expert lors de cette vente.

© DR / Bébé BRU JNE 7 adjugé 30 000 euros (frais compris)

Parmi les curiosités, une rare plaque émaillée à l'enseigne de Phoscao dépassait elle aussi largement son estimation annoncée entre 1 000 et 1 500 € avant d'être adjugée 7 760 € (frais compris) tandis qu'un rare diorama animé de cinq bateaux attendu entre 4 et 800 € trouvait pour sa part preneur à 7 000 € (frais compris).

© DR / Plaque émaillée Phoscao adjugée 7 760 euros (frais compris)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?