AccueilCultureEnchèresVentes aux enchères à Corbas : des tableaux modernes et contemporains à petits budgets ce 15 février

Ventes aux enchères à Corbas : des tableaux modernes et contemporains à petits budgets ce 15 février

Pas de vente de prestige ce 15 février à Corbas mais une sélection de plus de deux cents tableaux à petits budgets. Ouvrez l'œil, il se cache quelques pépites !
Ventes aux enchères à Corbas : des tableaux modernes et contemporains à petits budgets ce 15 février
DR - Canal à Venise, huile sur toile par Auguste Pégrurier estimée 200 à 300 €

CultureEnchères Publié le , Philippe Jayet

On parle certes souvent de prix records, de tableaux adjugés à des sommes importantes mais le marché recèle aussi moultes œuvres de petits peintres sans que le terme soit pour autant ni péjoratif ni galvaudé.

L'offre et la demande sont, c'est certain, les clés de toutes les cotes mais il reste qu'il y a sur le marché une profusion de dessins et tableaux financièrement totalement accessibles au grand public.

Affiner son goût, faire quelques recherches et laisser tout simplement s'exprimer ses émotions peuvent amener l'amateur à de très belles découvertes.

Prenez le temps, laisser vous gagner par votre propre jugement ce 15 février à Corbas et vous allez peut-être découvrir Votre trésor.

Ventes aux enchères : Pégurier, Diana, Jouvet, Hilda ou Micao-Kono

Pourquoi pas, par exemple, ce Canal à Venise, une huile sur toile signée d'Auguste Pégurier (1856-1936) estimée 200 à 300 € ou encore ce Bâtiment pavoisé, une huile sur carton par François Diana (1903-1993) estimée 50 à 80 € à moins que, amoureux de la montagne, vous préfériez ce Lac blanc et les trois pics de Belledone, une huile sur panneau par Paul Jouvet (1892-1981) attendue entre 150 et 200 €.

Votre goût est plutôt axé sur l'art abstrait ? Alors concentrez votre intérêt sur ce Paysage abstrait, une huile sur toile par E. Naily Hilda datée de 2010 pour laquelle l'estimation atteint 50 à 80 €.

Et si enfin le charme féminin ne vous laisse pas insensible, comment ne pas laisser se porter le regard sur cette Jeune femme alanguie, un dessin au fusain, à l'encre de Chine et à l'aquarelle sur papier par Micao-Kono (1900-1979) pour lequel il faudra pousser les enchères jusqu'à 100 à 150 €.

Lancer le diaporama3 photos

Bérard Péron, Mardi 15 février, 14 h
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?