AccueilEconomieFinancesVénissieux : Boostheat se remet en ordre de marche

Vénissieux : Boostheat se remet en ordre de marche

L’entreprise de Vénissieux Boostheat se concentre aujourd’hui sur la compression thermique avec en ligne de mire un retour sur le marché à l’hiver 2023-2024.
Le système de compression thermique développé par Boostheat est protégé par 7 familles de brevets.
© Aurélien Audy - Le système de compression thermique développé par Boostheat est protégé par 7 familles de brevets.

EconomieFinances Publié le ,

Mi-2020, la start-up industrielle de Vénissieux Boostheat stoppait la commercialisation de sa chaudière connectée à cause de performances insuffisantes. Suite à ce revers, l’entreprise s’est restructurée et a décidé en septembre 2021 une réorientation stratégique de ses activités en focalisant ses efforts sur la compression thermique.

Cette innovation, fruit de 10 ans de R&D, est protégée par 7 familles de brevets. Après une période de fortes turbulences, Boostheat affiche aujourd’hui sa confiance pour l’avenir et une feuille de route claire.

Boostheat, priorité au marché allemand

"En moins de 6 mois, nous avons démontré la pertinence et la performance de notre compresseur intégré à une pompe à chaleur", explique le directeur général Eric Lambert. En effet, des campagnes de mesures de performance menées par le Cetiat et un programme de 12 démonstrateurs installés en France, en Allemagne et en Suisse font état de premiers résultats satisfaisants.

"Nous abordons maintenant la phase de développement de notre offre autour d’une pompe à chaleur thermique pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire en ciblant le résidentiel individuel et le petit collectif en rénovation", détaille Eric Lambert qui annonce "un retour sur le marché pour l’hiver 2023-2024".

Avec sa pompe à chaleur thermique double service, Boostheat vise en priorité l’Allemagne en raison des aides de l’Etat au financement des rénovations énergétiques et du rapport du prix de l’électricité sur celui du gaz. "Le marché allemand est estimé à plus de 250 000 rénovations par an", fait savoir le directeur général.

Baisse des effectifs de 42 à 29 salariés

Si les résultats sont encourageants et les perspectives prometteuses, les difficultés passées se lisent dans les résultats annuels 2021 avec un chiffre d’affaires qui ressort en négatif à - 303 000 €. "Ce chiffre d’affaires traduit les annulations de commande et la reprise des produits installés", justifie Eric Lambert.

Les charges opérationnelles s’élèvent à 9 M€ dont 3 M€ de charges de personnel, soit une baisse de 2,5 M€ grâce à la réduction des effectifs qui sont passés de 42 à 29 salariés. Le plan de réduction des coûts permet d’afficher un Ebitda en amélioration de 3,3 M€ à - 7,9 M€ et un résultat net à - 11,7 M€, à comparer à - 23,1 M€ au 31 décembre 2020. A la fin de l’exercice 2021, la trésorerie disponible atteint 3,5 M€ et ne prend pas en compte de l’émission obligataire de 3 M€ réalisée auprès d’Holdigaz en janvier.

A noter également que Boostheat dispose d’une ligne de financement en fonds propre auprès d’Iris Capital pour un montant de 10 M€ annuel renouvelable deux fois. "Nos besoins de financement des 12 prochains mois sont couverts", affirme Eric Lambert.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?