AccueilEconomieServicesValérie Cotinaud : des projets plein la tête

Valérie Cotinaud : des projets plein la tête

Posée dans les pentes du 1er arrondissement, avec large vue sur la ville – et sur le Mont Blanc quand la météo le veut bien –, la Résidence Villemanzy est un cas à part dans le monde de l’hébergement lyonnais.

EconomieServices Publié le ,

Nombre d’habitants de la cité des Gaules connaissent l’endroit, ont peut-être foulé la pelouse du jardin public accolé, mais n’ont jamais osé franchir les portes du bâtiment, ayant des doutes sur sa fonction. N’importe qui peut pourtant réserver là une nuit, ou plusieurs, et même effectuer un long séjour. Mais ne dites pas aux hôteliers que c’est un hôtel, vous auriez tort et beaucoup seraient contrariés de la confusion. Arrivée à la direction de l’établissement en mai 2010, Valérie Cotinaud ne se préoccupe pas vraiment de cette tension entre « hôtels » et « résidences hôtelières » ou autres « résidences de tourisme », qui refait régulièrement surface dans le métier. Car au quotidien, le statut du lieu importe peu : pour la directrice de la Résidence Villemanzy, la priorité va quoi qu’il en soit à la satisfaction des occupants. Valérie Cotinaud et son équipe d’une quinzaine de personnes accueillent une majorité de clients « affaires » dans les quelque 90 logements, du studio au petit appartement, tous équipés d’une kitchenette et même… d’un aspirateur : le prix de base n’inclut pas un ménage quotidien, qui reste possible. « Les clients savent qu’ici, ils ne pourront pas demander un repas à deux heures du matin, glisse la directrice. Mais ils peuvent se préparer eux-mêmes à manger ». Voilà pour les grandes particularités de la résidence, dotée aussi de deux salles de conférence et d’une salle de sport. Propriété de la Ville de Lyon et exploitée par le groupe Belambra (anciennement VVF Vacances), la Résidence Villemanzy accueille notamment des séminaires d’entreprises, des universitaires, des groupes d’étudiants… Et aussi de nombreuses équipes de tournages de films ou de téléfilms, « stars » comprises. Laëtitia Casta, au hasard, que l’on attendait plutôt dans un hôtel de luxe, un peu plus bas dans la ville.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?