AccueilSantéVague de froid : 4 réflexes à adopter

Vague de froid : 4 réflexes à adopter

.
Vague de froid : 4 réflexes à adopter
PHOVOIR

Art de vivreSanté Publié le ,

Pendant l'hiver, le risque d'accident cardiovasculaire augmente. De manière générale, pour protéger votre cœur :

Couvrez-vous « en particulier les extrémités et la tête, notamment les hommes chauves (…) pour éviter les phénomènes vasoconstricteurs » ;

« Evitez les efforts brutauxdans le froid sans échauffement préalable (…), comme faire du sport en extérieur ou déneiger sa voiture » ;

« Limitez les activités en cas de pic de pollution associé à des températures froides, car les microparticules et le monoxyde d'azote augmentent le risque d'infarctus » ;

« Restez attentif au moindre symptôme : sensation d'oppression dans la poitrine, palpitation, essoufflement ou douleur thoracique à l'effort, vertiges, et consultez sans tarder ».

A noter : les températures négatives fragilisent le cœur. Mais elles ne sont pas les seules. Les contrastes de températures constituent aussi un important facteur de risque. Sachez également que le vent décuple la sensation de froid et ses méfaits.

La méditation de pleine conscience contre certains troubles de la ménopause

Des recherches ont déjà montré que la médiation de pleine conscience peut réduire le stress et améliorer la qualité de la vie. Des scientifiques de la Mayo Clinic dans le Minnesota ont cherché à savoir si ces conclusions pouvaient être extrapolées aux femmes ménopausées.

Leur étude a ainsi porté sur 1 744 femmes âgées de 40 à 65 ans. Chacune des participantes a rempli un questionnaire visant à évaluer certains symptômes ménopausiques et la pratique éventuelle de médiation de pleine conscience.Résultat : celles qui méditaient présentaient des niveaux moindres de stress, d'irritabilité et de dépression.En revanche, les auteurs n'ont relevé aucun bienfait pour ce qui est des bouffées de chaleur ou des sueurs nocturnes.

« Le but de ce type de méditation n'est pas de se vider l'esprit », expliquent les auteurs. « Mais plutôt de se concentrer sur le moment présent et sur ses propres sensations, ce qui constitue une pause dans le quotidien. En pratique, respirez profondément et prenez le temps d'observer autour de vous. » Même si de nouveaux travaux doivent venir confirmer cette observation, les scientifiques y voient déjà « une potentielle option thérapeutique pour lutter contre les désagréments de la ménopause. »

Source : Destination Santé

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?