AccueilCultureSpectacle vivantUtopistes, le cirque dans tous ses états !

Utopistes, le cirque dans tous ses états !

Utopistes, le cirque dans tous ses états !
collectif Petit Travers

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Emmené par la compagnie MPTA (pour les Mains, les pieds, la tête aussi), le festival a résolument choisi le « foisonnement des formes et des esthétiques », comme le souligne Mathurin Bolze, son principal initiateur et le directeur artistique de la compagnie.

Pendant 10 jours, la place des Célestins va changer de physionomie, se transformant en scène géante pour accueillir, lors de la soirée d'ouverture le cheval Bonito et le corbeau-pie Gus de la compagnie Baro d'Evel, Olivier Debelhoir, autoproclamé trappeur des banlieues, Ludor Citrik et bien d'autres encore.

Ainsi de Olivier Debelhoir qui présente Un soir chez Boris également sur la place, de Ludor Citrik et le Pollu qui nous débouchent les oreilles avec leur performance auditive bien nommée Ouïe au TNG les Ateliers. On retrouvera avec grand plaisir Johann Le Guillerm se lançant dans une « tentative pataphysique ludique », Jean-Baptiste et son projet Floe sur les rives de Saône, une création pour le festival, ou Thierry Collet et son dernier spectacle Dans la peau d'un magicien.

On découvrira avec bonheur les prouesses des deux acrobates argentins, le couple de spécialistes du cadre aérien, Josefina Castro et Daniel Ortiz ou les protégés de la compagnie MPTA Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman, virtuoses de la fameuse roue Cyr.

Sans oublier la chouette nouveauté de cette édition en jaune et rouge, dont l'identité visuelle pimpante et décalée a été confiée à Bonnefrite, comme la précédente, deux « premières pistes » où de jeunes artistes ouvrent les portes de leur création en cours, Karim Messaoudi, collaborateur de Mathurin Bolze et Juan Ignacia Tula et bénéficient d'une semaine de résidence pour peaufiner leur étape de création, leur esquisse...

Festival Utopistes, 31 mai au 9 juin, www.festival-utopistes.fr

Une journée au parc de Beauregard

Pour la première fois le festival prend ses quartiers une journée au Parc de Beauregard de Saint-Genis-Laval. Donnant carte blanche au Collectif Petit Travers, ce rendez-vous propose des rencontres poétiques entre jonglage et musique, qui retraverse en vignettes, 12 ans de créations de la compagnie installée à Villeurbanne qui n'en finit pas de magnifier la pratique de la jongle dans un univers sensible et poétique. Tout comme le Jardin des oiseaux, une déambulation en musique avec la complicité (fortuite mais nécessaire) des oiseaux de ce parc splendide de 4 hectares qui était à l'origine la demeure de plaisance de la famille Gadagne, riche famille de banquiers italiens bien connue dans la capitale des Gaules, qui a donné son nom au musée d'histoire de Lyon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?