AccueilCultureEnchèresUnivers du luxe et faste d'antan chez Artenchères

Univers du luxe et faste d'antan chez Artenchères

Univers du luxe et faste d'antan chez Artenchères
DR

CultureEnchères Publié le ,

Entrée en matière dès 14h30 pour cette vente qui devrait occuper toute l'après-midi. Au fil du catalogue, l'attention est d'abord retenue par des monnaies vendues sur désignation parmi lesquelles on remarque deux pièces en or de 50 pesos Mexicanos de 1947 pour lesquelles on attend 2 000 à 2 500 € chacune mais aussi par des bijoux dont cette superbe broche d'époque Napoléon III en or jaune sertie de 13 opales estimée quant à elle 650/800 €. Star de cette vente pour suivre, une malle-cabine ou wardrobe Vuitton en cuir et laiton devrait logiquement susciter toutes les convoitises. Bien marquée du monogramme MSP écrit et cerclé de rouge, celle malle de luxe datée du début du XXème siècle devrait facilement atteindre et dépasser son estimation annoncée entre 4 000 et 6 000 €. Autre grand sujet de curiosité, une voiture d'enfant à propulsion électrique et carrosserie en tôle éveillera sans aucun doute l'intérêt des collectionneurs à partir d'une estimation établie entre 400 et 600 € tandis que les férus d'art d'Asie et notamment de Chine se pencheront plutôt sur ce dignitaire assis en grès émaillé, travail chinois du XVIIème pour lequel il faudra engager 1 500 à 2 000 €.

Artenchères. Jeudi 28 mars à 14h30 – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.artencheres.fr

Regards sur le XXème siècle et incunables chez de Baecque & Associés

Volet II de la récente vente « Regards sur le XXème siècle » ce 26 mars sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés. Au catalogue, plus de 150 œuvres dans des fourchettes d'estimation variant de quelques dizaines à plusieurs milliers d'euros, de quoi contenter tous les budgets. Pêle-mêle, on retient une « Femme lascive aux bas noirs », pastel signé de Pierre Combet-Descombes attendu entre 1 500 et 3 000 € mais aussi une « Porte ouverte sur la lumière.... », acrylique de Patrice Giorda estimée 2 500/3 000 €.

Tout autre domaine ce jeudi 28 mars mais marteau identique pour la dispersion d'une bibliothèque d'incunables et impressions du XVIème siècle. Parmi les lots-phares, on remarque cette très rare édition originale des « Essais »de Michel de Montaigne en deux volumes parus en 1580 pour laquelle on attend 20 000 à 40 000 €. 39 exemplaires de cette édition sont à ce jour recensés dans des collections publiques et 50 seulement dans des collections privées. Autre rareté, ce très bel exemplaire de « L'Historiale description de l'Afrique » par Léon l'Africain, édition peu commune parue en 1556 chez Jean Bellere illustrée de vingt bois dans le texte devrait facilement trouver son public de bibliophiles à partir de son estimation annoncée entre 2 000 et 3 000 €.

De Baecque et Associés – Mardi 26 mars à 18h30 et Jeudi 28 mars à 14h30 – Catalogue complet sur www.debaecque.fr

Philippe Jayet

Adjugés !

Mobilier, objets d'art, bijoux et tableaux étaient au catalogue d'une belle série de trois ventes programmées ces 10, 11 et 13 mars à l'hôtel d'Ainay sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre. Frais inclus, on retient les 45 000 € atteints par « Les chasses de Diane », une pierre noire, sanguine et aquarelle de Charles Joseph Natoire (1700-1777) initialement attendue entre 4 000 et 6 000 €. Pour ce qui est des objets d'art, on note la belle adjudication à 11 375 €, toujours frais inclus, pour deux serviteurs vénitiens enturbannés en bois laqué et doré, travail italien du XIXème tandis qu'une rare et belle tabatière en or finement guilloché du XIXème pulvérisait son estimation annoncée entre 600 et 1 000 € avant de trouver preneur à 31 250 €.

Chez Artenchères cette fois le 14 mars était dispersé un bel ensemble de tableaux provenant notamment de l'Ecole Lyonnaise. Frais inclus, on remarque l'envolée à 11 160 € pour « La Famille », une toile de Jansem attendue entre 1 500 et 2 500 €, les 3 348 € portés par un collectionneur sur « Lignes téléphoniques, gare de triage », une huile sur carton d'Eugène Brouillard et enfin l'enchère à 4 860 € atteinte par « Sète bleue », une petite toile de Fusaro peinte en 1977.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?