AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentUne salle de 16 000 places à l'est de Lyon : la LDLC Arena annoncée fin 2023 à Décines

Une salle de 16 000 places à l'est de Lyon : la LDLC Arena annoncée fin 2023 à Décines

OL Groupe a procédé à la pose du premier siège de la future LDLC Arena, 16 000 places à Décines et une des salles les plus modernes d'Europe. Les détails du projet.
Le chantier LDLC Arena au 6 septembre 2022
©ES - Le chantier LDLC Arena au 6 septembre 2022

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

"Nous menons à bien un projet exceptionnel sur le plan énergétique et environnemental, alors que le football, il est vrai, n’est pas toujours exemplaire ces derniers jours !" C’est le tacle délivré mardi 6 septembre par le président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas au PSG - pris dans une polémique sur les jets privés - lors de la pose du premier siège de la LDLC Arena, la salle d’OL Groupe à Décines.

La construction de la LDLC Arena est confiée à Vinci. Commencée il y a 8 mois, dotée de la géothermie, elle accueillera des matchs de basket, de tennis et des concerts.

Thierry Pilat, un nouveau directeur pour la Halle Tony Garnier à Lyon

Quelques chiffres attestent de la dimension du projet : 30 mètres de hauteur, 1100 tonnes de charpente métallique, 5500 m2 de panneaux photovoltaïques, 16 000 sièges, 5 km de gradins… La pose de la charpente doit débuter en octobre pour être achevée en mars-avril prochain.

LDLC Arena : encore un an de travaux à Décines

Le projet doit être terminé fin 2023, et accueillir ses premiers matches et ses premiers concerts. "C’est pour nous une vision moderne de l’entertainment, qui doit pouvoir offrir à tous la possibilité de vivre des moments historiques de spectacles ou de sport", ajoute le chef d’entreprise lyonnais .

Un naming local avec LDLC

La LDLC Arena se veut l’une des plus modernes d’Europe, voire du monde. Laurent de La Clergerie, dirigeant de LDLC, confie ceci : "C’est le plus gros investissement qu’on ait fait avec LDLC, mais nous l’avons fait parce qu’il a du sens. C’est une forme de naming local rare, d’une entreprise lyonnaise, et c’est un projet écologique, une salle en avance sur son temps. C’est un modèle de salle qui doit se développer, on le souhaite en tous cas."

Podcast : Laurent de la Clergerie invité de Tout Lyon

Le budget global de construction la LDLC Arena atteint 141 M€ environ sur capitaux entièrement privés. Un financement porté à 100 % par OL Groupe via sa filiale OL Vallée Arena.

Une salle qui fait débat à Lyon

La méga salle de l’Est lyonnais n’est pas forcément la bienvenue pour l’ensemble du personnel politique local de la Métropole. L’adjointe à la culture de Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert, n’a pas caché ses craintes d’une "concurrence mortifère" entre la Halle Tony Garnier et la LDLC-Arena, propos tenus lors de la présentation de saison de la grande salle située à Gerland : "J’ai d’ailleurs voté contre le projet en tant que conseillère communautaire".

Bruno Bernard, élu écologiste de la même majorité, est d’un autre avis : "Cette salle est pour moi une évidence. En tant que Villeurbannais, ce n’est pas facile, je comprends, de voir partir les plus beaux matches de l’Euroligue, mais je suis sûr que nous revivrons de grands moments à l’Arena de Décines."

Le président de la Métropole de Lyon s'attarde sur les conditions posées par la collectivité : "Nous avons été très exigeants sur la construction, le coefficient de pleine terre sera supérieur à ce qu’il était avant. On est dans une démarche beaucoup plus vertueuse… Il y a eu du répondant à OL Groupe, nous attendons encore la création d’une passerelle au-dessus de la rocade, et d'un corridor écologique pour permettre à la faune et la flore de se développer depuis le Grand Parc Miribel-Jonage."

Lancer le diaporama20 photos

Sport, musique, séminaires à la LDLC Arena

La conception/construction de la LDLC Arena a été confiée au groupement Populous (architecte) et Citinea, filiale de Vinci construction France. La LDLC Arena devrait accueillir 100 à 120 événements par an, dont les matches de basket de l’Euroligue de LDLC Asvel, dont Tony Parker est président. "Notre but est de réaliser la plus belle salle d’Europe, voire du monde. OL Groupe est une référence en Europe, voire plus loin, pour qui veux investir dans le sport. J’ai joué avec des grandes franchises comme les Spurs, et je crois qu’on va avoir une grande salle de très haut niveau international", a-til délivré.

Autre sport, le tennis sera accueilli également, d’où la présence mardi de Jo-Wilfried Tsonga, qui a un projet pédagogique sur le site de Décines.

Les séminaires et salons seront également accueillis. Pour le côté musique, un contrat a été signé avec Live Nation, leader mondial du spectacle, pour une durée de 15 ans. L’entreprise américaine de diffusion de spectacles est dirigée en France par Angelo Gopee, qui est intervenu en vidéo lors de la pose du premier siège : "Dès 2024, nous inscrirons la LDLC Arena dans la tournée des plus grands artistes, a affirmé le directeur général France de Live Nation".

Live Nation travaille avec OL Groupedepuis le départ et notamment le premier concert de Rihanna en 2016 au Groupama stadium.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?