AccueilCultureSpectacle vivantCroix-Rousse : une saison joyeuse et grave à la fois

Croix-Rousse : une saison joyeuse et grave à la fois

Pour secouer la morosité ambiante, le Théâtre de la Croix-Rousse lance sa nouvelle saison dans « le souffle de la création ». placée, évidemment, sous le signe de la musique, sans oublier le théâtre et même cette année, une embardée vers la danse.
Croix-Rousse : une saison joyeuse et grave à la fois
L. Chourrau - Richard II, mise en scène de Guillaume Séverac-Schmitz

CultureSpectacle vivant Publié le ,

La création en collaboration, donc, comme ce gros projet avec le Théâtre de la Renaissance : "Calamity Billy", de commander une partition au compositeur minimaliste anglais Gavin Bryars pour les Percussions Claviers de Lyon sur le texte de l'écrivain Canadien Michael Ondaatje "Les œuvres complètes de Billy the Kid" en miroir de celle de Ben Johnston sur celui des "Lettres de Calamity Jane à sa fille". Mis en scène par Jean Lacornerie, l'évocation musicale de deux grandes figures du Farwest, s'annonce comme le gros morceau de la saison, qui fait la part belle à la création. Collaboration aussi avec le festival d'Ambronay par le spectacle qui ouvre la saison, "No Time In Eternity" de l'Ensemble Céladon. Fidèle aux artistes qu'il a défendu, il co-produit, entre autres, avec le Théâtre de Villefranche, la nouvelle production de La Cordonnerie, "Dans la peau de Don Quichotte".

Un savant tissage de théâtre, cinéma et musique en direct comme le fait très bien depuis 20 ans ladite Cordonnerie. Le retour d'Émilie Valantin et sa version des "Histoires extraordinaires de Pierre Bellemare" est à saluer et à découvrir sans attendre ! Tandis que les clowns tiennent la dragée haute avec deux propositions, "Le corps utopique" ou "Il faut tuer le chien" ! de Nikolaus, qui réunit trois générations de clowns et un chien, et Triiio, une rencontre de trois clowns virtuoses. À noter aussi sur les tablettes, le show autobiographique de Thierry Collet, magicien émérite et illusionniste malicieux, dans la peau d'un magicien. Si elle fait la part belle à la création contemporaine, la programmation n'oublie pas ses classiques avec un "Richard II" (assez peu monté à la différence de "Richard III") de Guillaume Séverac-Schmitz et "Mélancolie(s)" du Collectif In Vitro qui adapte Tchekhov à sa façon. Une saison ludique et réflexive !
www.croix-rousse.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?