AccueilCultureSpectacle vivantUne nuit à Fourvière dans l'univers Gatlif

Une nuit à Fourvière dans l'univers Gatlif

Cinéaste, compositeur...chez Tony Gatlif, les deux ont toujours été liés dans toute son oeuvre. C'est donc naturellement que Les Nuits de Fourvière nous convient à une Nuit musique et cinéma dans l'univers de l'un des artistes français qui a le mieux parler de l'exil.
Une nuit à Fourvière dans l'univers Gatlif
DR - Image du film Djam sorti en 2017

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Il faut nous remémorer qui est Tony Gatlif, pour les jeunes générations qui ne le connaissent pas encore. Cinéaste, acteur, musicien,compositeur, producteur...Il est un peu notre Emir Kusturica à la française.Tony Gatlif est né d'un père kabyle et d'une mère gitane.

Après une enfance à Alger, il arrive en France en 1960 durant la Guerre d'Algérie. S'ensuit un parcours difficile et éclaté, qui ira de la maison de redressement à une rencontre avec l'acteur Michel Simon en 1966, en passant par des cours d'art dramatique. Il joue alors dans des pièces de théâtre puis réalise son premier film en 1975, La Tête en ruine.

Il marque le monde du cinéma, il est l'un des premiers de son époque à filmer les étrangers, les exilés de son temps, les rejetés de tous poils (entre autres Latcho Drom, 1993, sur les Roms). Il obtient à Cannes en 2004, le prix de la mise en scène lors du Festival pour Exils. Compositeur hors pair, il est couvert de récompenses aussi pour cette facette de sa personnalité de créateur (2 césars de la meilleure musique). Gatlif vante l'apport culturel des exilés à chacune de ses oeuvres.

Tony Gatlif (©UniFrance)

La soirée des Nuits de Fourvière qui débute à 20 h propose une partie musicale de concert de rebetiko, musique méditerranénne greco-turque, dont Gatlif est tombé amoureux depuis son film Djam sorti en 2017. Le concert avait animé une soirée cannoise mémorable en 2017.

Le film Djam, est une histoire d'amitié entre deux jeunes femmes, une française et une grecque, le tout se déroulant en Turquie.

Le concert est donné par Aman Doktor, Docteur de l'Âme, avec la chanteuse Daphné Patakia,et deux orchestres de musiciens grecs de Salonique et d'Istanbul.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?