AccueilCollectivitésUne nouvelle équipe à la tête de Lyon 1

Une nouvelle équipe à la tête de Lyon 1

Une nouvelle équipe à la tête de Lyon 1

Collectivités Publié le ,

Il semblerait que, depuis longtemps, Frédéric Fleury suive les traces de Claude Bernard. Originaire du nord de Lyon, il a fréquenté le même collège que le célèbre médecin physiologiste, à Thoissey dans l’Ain. Puis il a fait ses études à l’université Claude-Bernard Lyon 1, au sein d’un parcours de génétique et d’environnement qui l’a conduit à diriger l’équipe de recherche de génétique et d’évolution des interactions hôtes-parasites du laboratoire de biométrie et de biologie évolutive. Il a également participé à différentes instances nationales d’évaluation de la recherche. Depuis 2010, il est directeur du département biologie de la faculté des sciences et technologies. Avant d’être élu à la présidence de l’université Claude-Bernard pour un mandat de quatre ans, succédant à François-Noël Gilly, il en était vice-président en charge du patrimoine immobilier et du développement durable.

Prenant ses nouvelles fonctions avec l’optimisme et la bienveillance qui le distinguent, Frédéric Fleury souhaite donner une nouvelle dynamique à l’université Claude-Bernard, avec le principe affirmé de l’excellence de la recherche et la garantie d’une formation. « Notre vision est de prendre en compte les volets enseignement et recherche dans un lien indissociable, de former les étudiants par et pour la recherche. » A ses côtés, élus par le conseil d’administration, Hamda Ben Hadid, professeur des universités, est président du conseil académique ; Didier Revel, professeur des universités et radiologue, est vice-président du conseil d’administration ; Fabrice Vallee, physicien et directeur de recherche du CNRS, est vice-président de la commission recherche, et Philippe Chevalier, cardiologue et professeur des universités, est vice-président de la commission formation et vie universitaire.

Tous démontrent un véritable engagement pour l’interdisciplinarité, l’attractivité, la mobilité et les partenariats. Cette nouvelle gouvernance veut ainsi répondre aux objectifs de la loi ESR 2013, relative à l’enseignement supérieur et à la recherche. « Notre priorité sera d’œuvrer pour le développement de l’université de Lyon en tant qu’établissement public, d’affirmer, comme un partenaire privilégié, sa place au sein de la COMUE, de réussir l’IDEX 2016, d’offrir un potentiel de formations et de bonnes conditions d’accueil à tous les étudiants, notamment aux personnes en situation de handicap, et de gérer le budget de manière responsable afin de pouvoir investir. »

L’université Claude-Bernard, qui a signé la charte de transition énergétique, veillera à appliquer des mesures environnementales en rénovant son patrimoine et en intégrant le développement durable dans le plan de formation. Dans ce cadre, quatorze sites universitaires feront l’objet de réhabilitation. Des investissements immobiliers qui s’élèvent à 310 M€, Lyon 1 prenant à sa charge 90 M€. « Il restera beaucoup à faire. Il ne doit pas y avoir des bâtiments à plusieurs vitesses. Les campus doivent être des lieux de vie agréables. Mais ils vieillissent, » souligne Frédéric Fleury, particulièrement attentif à l’économie verte qui sera déclinée à Lyon 1 comme exemplaire.

La nouvelle équipe présidentielle a déjà permis l’extension des horaires des bibliothèques universitaires qui connaissent une affluence croissante. Ainsi à Rockfeller, le dimanche est désormais un jour d’ouverture. La Doua et Lyon Sud suivront le même rythme sans tarder. Reconnue pour l’excellence de sa recherche, l’université Lyon 1 va également développer ses partenariats et ses formations, qu’elles soient initiales, continues et en alternance. « La formation génère les métiers de demain. Nous resterons un système ouvert où l’on peut s’orienter à tout instant. » Le dialogue, l’innovation, la créativité et la curiosité sont les maîtres mots de cette nouvelle mandature.

L’université Claude Bernard Lyon 1 en chiffres

➢ 42 000 étudiants, + 7 % en 2015-2016
➢ 450 diplômes
➢ 4 600 personnels
➢ 14 campus, 467 000 m2, 152 bâtiments
➢ 68 laboratoires de recherche
➢ 4 600 publications
➢ 10,4 % d’étudiants étrangers, 133 nationalités représentées
➢ 238e université au classement mondial de Shanghai
➢ 1ere université française en terme de dépôts de brevets
➢ 405 M€ de budget exécuté

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?