AccueilCollectivitésUne navette au pays des canuts

Une navette au pays des canuts

Une navette au pays des canuts
Photo : Michel GODET - Gérard Collomb, premier passager de Navly, sur les berges de Saône au pied de la Sucrière

Collectivités Publié le ,

On se souvient, à ce propos, du projet qui avait été présenté en 2013 rue de la République et sur les pentes croix-roussiennes, et qui tardait à sortir des cartons. Désormais, la navette est une réalité, fruit d'un partenariat entre la société Navy (président : Christophe Sapet) et le groupe Kéolis (président : Jean-Pierre Farandou) qui ont créé Navly, présidée par Pascal Jacquesson, également DG de Kéolis. Avec le soutien de la Métropole de Lyon et de l'Ademe. Ce projet s'ancre dans les modes doux de déplacements dans l'éco-quartier de la Confluence.

Sous le nom de code « Arma », cette navette autonome (6 à 8 heures) circule déjà à l'étranger (Suisse) et a également fait l'objet de plusieurs expérimentations dans l'Hexagone. Fruit d'un PPP (partenariat public-privé), elle est un concentré de technologie avec capteurs, GPS, gestion depuis un PC, lasers, logiciels informatiques spécifiques, radars et autres caméras de guidage en stéréovision, circulant à la vitesse de 20 km/h et attentive au moindre au moindre objet ou personne se trouvant sur sa route.

Si un conducteur n'est pas nécessaire, dans le cadre de cette expérimentation, un agent de Kéolis sera toujours présent à bord, selon les recommandations ministérielles.

Entièrement français et novateurs, les 2 minibus Navly (un blanc et un rouge), particulièrement destinés aux entrées et sorties de bureau, circuleront du lundi au vendredi de 7 h 30 à 19 h sur 1,3 km au cœur du quartier de la Confluence, et ce service sera gratuit durant la phase expérimentale.Cinq arrêts ponctuent ce parcours de la darse au passage Magellan à l'extrémité sud, avec une fréquence variant de 10 à 20 minutes, selon les tranches horaires.

L'investissement est estimé à quelque 500 000 €, avec participation du Sytral (100 000 €) et de la Métropole (50 000 €). Le prix unitaire d'une navette étant de 200 000 €.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?