AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienUne Lyonnaise invente un logiciel pour piloter la gestion des domaines viticoles

Une Lyonnaise invente un logiciel pour piloter la gestion des domaines viticoles

Jeune entrepreneuse lyonnaise, Sabrina Sallouh a mis au point par le biais de la start-up Daliasoft un logiciel de pilotage spécifique à l'activité viticole pour les vignerons.
Une Lyonnaise invente un logiciel pour piloter la gestion des domaines viticoles
© DR - Sabrina Sallouh, fondatrice de Daliasoft à Lyon.

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Sabrina Sallouh, jeune entrepreneuse lyonnaise, a mis au point un logiciel de pilotage spécifique à l'activité des vignerons, caves coopératives ou négociants. Lancée en juin dernier, la start-up Daliasoft se définit comme "un outil décisionnel à l'usage du management pour avoir une vision globale de l'activité et monitorer sa performance", résume Sabrina Sallouh, qui a pu appréhender le secteur viticole par le biais de la peinture... au vin, un art qu'elle exerce depuis plusieurs années.

"En réalisant des expositions chez des vignerons je me suis aperçue de leur manque d'accompagnement sur leur stratégie et sur la valorisation de leur travail. Ils possédaient des outils de gestion mais pas de pilotage", précise la jeune entrepreneure qui avait mûri en parallèle de projet de passer de la créativité à la création.

"Je cible les vignobles de Bourgogne, de la Vallée du Rhône, de Provence et du Languedoc-Roussillon"

Elle s'appuie alors sur une expertise en informatique décisionnelle pour décliner cinq tableaux de bord : commercial, production, marketing, gestion des ressources, finances. L'entreprise, hébergée à l'incubateur H7, éprouve actuellement la brique "commerciale" dans deux domaines et va bientôt entamer les autres suites logicielles.

Elle bénéficie du réseau de l'incubateur lyonnais pour déployer sa solution. "Je cible les vignobles de Bourgogne, de la Vallée du Rhône, de Provence et du Languedoc-Roussillon et des domaines tenus par des digital native, ou sensibles aux nouvelles technologies, donc plus enclins à appréhender ma démarche", précise Sabrina Sallouh

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?