AccueilEconomieUne levée de fonds de 5 millions d'euros pour la marque de vin lyonnaise Oé

Une levée de fonds de 5 millions d'euros pour la marque de vin lyonnaise Oé

Créée en 2015, Oé vend des vins bios et développe de plus en plus la consigne. La PME lyonnaise vient de boucler une levée de fonds de 5 millions d'euros qui lui permet de poursuivre son développement et de se lancer dans l’export. En bateau à voile.
L'équipe d'Oé compte 25 salariés.
© DR - L'équipe d'Oé compte 25 salariés.

Economie Publié le ,

5 millions d’euros : tel est le montant de la levée de fonds que vient d’effectuer , marque lyonnaise qui propose des vins bios de vignerons français. La PME, créée en 2015, compte aujourd’hui 25 salariés et vend 600 000 bouteilles par an. Cette levée de fonds va permettre à l’entreprise de poursuivre sa croissance.

“Sur cette dernière année, nous avons doublé notre chiffre d’affaires. Nous devrions de nouveau le doubler ou le tripler en 2023”, explique Thomas Lemasle, cofondateur d’Oé avec François-Xavier Henry.

Des bouteilles de vin exportées... en bateau à voile !

Aujourd’hui, Oé vend principalement ses bouteilles en B to B.Elleest distribuée dans des magasins tels que Botanic ou Naturalia. La marque est également présente dans les cafés, hôtels et restaurants. Avec cette levée de fonds, Oé va également pouvoir développer deux nouveaux canaux de distribution : le e-commerce et l’export, notamment à destination des pays anglophones et scandinaves.

"Nous avons noué un partenariat afin d’effectuer ces exportations en bateau à voile", précise Thomas Lemasle. Une façon d’être en accord avec les principes de l’entreprise qui s’emploie, depuis sa création, à faire bouger les lignes et être responsable.

Oé mise sur la consigne

Dans cette optique, une partie des bouteilles de vin vendues par Oé sont consignées. La PME travaille ainsi avec Rebooteille, acteur lyonnais spécialisé dans la consigne. "Notre croissance va s’accompagner d’une augmentation de la part de bouteilles consignées", assure Thomas Lemasle.

Comment Le Fourgon relance la consigne des bouteilles à Lyon

L’entreprise entend également poursuivre son programme Oé pour la biodiversité. "Nous consacrons 1 % de notre chiffre d’affaires à aider les vignerons à aller au-delà du bio", explique le dirigeant. Plantations de haies et de plantes régénératrices, analyses des sols ou encore installation de nichoirs sont quelques-unes des actions menées.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?