Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Quand la gastronomie a le droit de cité

le - - Actualité

Quand la gastronomie a le droit de cité
©Vincent Ramet

Les élus de la métropole de Lyon, avec en tête leur président David Kimelfeld ont effectué leur rentrée en visitant les lieux dorénavant emblématiques du territoire. En l'occurrence le Grand Hôtel Dieu et la Cité internationale de la gastronomie, valorisant, au-delà de la bonne chère, la nutrition et la santé. A de deux mois de son ouverture, la partie la plus ancienne de l'Hôtel Dieu (début du XVIIe siècle) autour du Dôme des Quatre-Rangs était au coeur de la visite.

Lyon fait désormais partie avec Tours, Rungis et Dijon du réseau des Cités de la gastronomie depuis le 19 juin 2013. Un titre qui a suivi l'inscription le 16 novembre 2010 par l'UNESCO du «Repas gastronomique des Français» au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Dans cette dynamique, au cœur du site du Grand Hôtel Dieu, la cité va développer un projet culturel et touristique sur quatre étages avec 4 000 m2 de superficie qui deviendra une superbe vitrine de l'excellence culinaire française et régionale, sans omettre de répondre aux enjeux de santé publique.

Autour du dernier piano de Paul Bocuse (près d'une tonne) et du dôme central représentant l'histoire sociale de ce lieu, seront disposés en étoile 1 300 m2 d'expositions permanentes avec des espaces muséographiques, numériques, immersifs et expérientiels. Sans oublier et 2 600 m2 d'expositions temporaires. Le site abrite aussi des espaces de conférences. Concerts et pièces de théâtre pourront même s'y dérouler. Il y aura même une cuisine au dernier étage.

Destinée au grand public comme aux professionnels (avec un espace de co-working), la cité et son équipe pluridisciplinaire dirigée par Florent Bonnetain sauront mettre en avant dans ce lieu extrêmement vivant avec sa grande diversité de formats l: es bouchons comme les restaurants étoilés et toqués.

Et le délégué général d'expliquer : «Etymologiquement, gastronomie signifie la règle du ventre ou de l'estomac ». Entendez qu'au-delà de la cuisine proprement dite, il y a surtout la nourriture et l'alimentation du quotidien sur fond d'enjeux de nutrition et de santé. Bien manger, c'est d'abord prendre du plaisir ! ».

La Cité internationale de la gastronomie (un projet valorisé à 18 M€) ouvrira fin octobre pour les vacances de la Toussaint. Elle sera accessible 7 jours sur 7 et 362 jours par an de 10h à 19h (Nocturne le samedi soir).
Prix d'entrée : 12€ (adultes), 8 € (Enfants de 5 à 16 ans) et 3 € (tarif social).




Michel GODET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer