Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Une deuxième rentrée pour les étudiants

le - - Actualité

Une deuxième rentrée pour les étudiants

Souvent désorientés par des études qui ne leur conviennent pas, 30 % des bacheliers abandonnent au cours du premier trimestre. L'Idrac Business School leur permet de rebondir avec une rentrée décalée en février. La directrice du campus de Lyon, Virginie Lacroix Altuna évoque cette ouverture.

A qui s'adresse la rentrée de février ?

L'Idrac Business School a mis en place cette rentrée décalée avec un programme sur mesure il y a trois ans pour répondre à la demande d'étudiants insatisfaits de leur orientation post bac ou après une licence ou un bachelor. De nombreux jeunes se trompent de choix et se rendent compte qu'ils ont plutôt envie de faire une école de commerce. Ils s'inscrivent parfois par défaut, notamment cette année en raison des difficultés rencontrées avec APB. L'an dernier, nous avons accueilli 55 étudiants en février, avec des profils très différents.

Comment se déroule cette année scolaire réduite dans le temps ?

Nous proposons plusieurs formations, BTS MUC, NRC et AG, Bachelor et bac + 4, pour des groupes de petites tailles 15 à 30 étudiants. Nous ouvrons également une rentrée décalée sur notre réseau Sup de Com. Le cursus est très dense car le volume horaire de cours est identique à celui d'une année classique. La pédagogie de ce programme est adaptée et condensée pour qu'à l'issue de la première année, l'étudiant puisse passer en deuxième année en septembre, bien-sûr sous conditions de résultats. Nous sommes sur des titres certifiés et gérés par l'éducation nationale. Les stages en entreprises sont de même durée mais ils sont décalés. Ils peuvent se prolonger pendant l‘été, en fonction de la formation choisie. Celle-ci est possible en cycle initial ou en alternance. Les frais de scolarité sont ceux d'une année normale car le nombre d'heures de cours, dispensés par les mêmes enseignants, est identique.

S'agit-il d'une opportunité à ne pas manquer ?

Les jeunes qui font le choix de cette rentrée décalée sont très motivés. Cela leur évite de perdre une année et de décrocher. Le temps de l'orientation en post-bac est tellement court et compliqué que l'on peut aisément concevoir que l'on a le droit de donner une seconde chance d'inscription dans la même année. C'est un vrai plus pour le jeune. Toutes les écoles devraient pouvoir évoluer sur cette formule.




Agnès GIRAUD-PASSOT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer